12 avril 2014

Divisons le nombre de régions par deux

Je suis très favorable à la réforme territoriale envisagée par M. Valls.

Diviser par deux le nombre de régions françaises? Chiche!

Et si on n'y arrive pas par la négociation, ou parce que tel président de région n'a pas envie de remettre son tablier, il faudra que le Parlement tranche (sur Mer).

Projet 2.jpg

Un des projets du gouvernement

Et si ça ne marche toujours pas? Alors vendons des régions!

La France a besoin d'argent. Pourquoi ne pas vendre le Nord-Pas de Calais à la Wallonie (avec le double avantage qu'en cas d'indépendance de la Flandre, elle constituerait alors une entité viable)?

Vendons aussi PACA à la Floride. Même taux de retraités élevé, même présence de bandes organisées, même culture d'entreprise. Je propose juste de garder le Vaucluse parce que quand même, vendre Châteauneuf, Gigondas et le Luberon aux Ricains, c'est non.

Vendons le Calvados au 12ème arrondissement de Paris. Fiscalement, ce sera avantageux pour les gens du Marais qui ont une villa à Deauville ou Cabourg.

Vendons la Loire Atlantique aux Atlantes, comme ça, on n'aura plus à se poser la question de la Bretagne à 4 ou 5 départements et du chef lieu de région.

Ne gardons que les régions de grands crus. Avec, éventuellement, des corridors de transit pour les assemblages.

Divisons aussi le nombre d'AOC par deux. Inspirons nous du modèle d'Air Parif. Ne seraient utilisables en année paire que les AOC dont les départements ont un numéro pair, et en année impaire que les AOC des départements à numéro impair.

Vive la France, une et fermentescible! Liberté, égalité, buvabilité.

 

 

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Etats-Unis, Europe, France, Pour rire | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

13 février 2014

"Il est bon, Mister Président?"

'Il est bon?", a demandé Barrack Obama à François Hollande après lui avoir proposé un verre de vin blanc.

"Yes", a répondu notre Président.

Dommage que les caméras montrent qu'il n'y a même pas trempé ses lèvres.

Revivez ce grand moment de dégustation et de diplomatie ICI (Le passage en question est à 6mn41).

Je remercie au passage Honneur du Vin de m'avoir servi cette info... sur un plateau.

PS. Des mauvaises langues prétendent qu'Obama a été un peu chiche en ce qui concerne les vins (américains) offerts lors des diners officiels. D'après ces pisse-vinaigre, Bush aurait été beaucoup plus généreux en terme de grands crus lors de la dernière visite d'Etat d'un président français. Mais à voir ce reportage, on peut comprendre Obama!

PS 2: Et si on donnait des cours de dégustation à nos présidents, pour qu'ils puissent au moins faire bonne figure dans les réceptions, et représenter dignement la France, pays du bon vin?

 

11:05 Écrit par Hervé Lalau dans Etats-Unis, France | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |