11 novembre 2009

Wine Future, déjà du passé?

Wine Future, le sommet qui doit se tenir ce week-end à Logroño, a déjà fait couler beaucoup d'encre. A cause de son initiateur, qui fait l'objet d'un mandat d'Interpol (mais qui devrait quand même y parler); à cause des vins qui y seront commentés par Robert Parker, aussi:  se concentrer sur le grenache, alors que ce sont les Riojanos qui sponsorisent, c'est osé...

Mais le grand Bob n'a pas remis les pieds en Espagne depuis 1972, alors...

Plus radicalement, mon confrère Jamie Goode se pose des questions au sujet du sommet en lui-même. Et si ça n'était pas là que "ça se passe"?


"The much talked-about 'Wine Future' conference is taking place in Spain later this week. I'm not going (although I probably would have gone had I been invited, even if it was out of morbid curiousity).

There's a glittering speaker list, and it will draw a significant crowd of important people, but I feel lukewarm to the whole idea.

I don't think the future of the wine industry will be determined top-down by the famous people who currently 'lead' the wine industry.

Instead, I think it will come from an under-the-radar movement of dedicated winegrowers who are prepared to understand the vineyards they work with and make interesting, authentic, characterful wines.

Very few of these winegrowers would be at all interested in a conference like this. They make wine not because they want to make money, but because they have to. These new great wines are made by people who see winegrowing as their vocation. Their focus starts in the vineyard and they work as naturally as possible. Typically, they prefer large oak to small, old oak to new, and concrete to stainless steel.

I am allowed to be provocative, I would say that Winefuture is about the old wine industry. The new wine industry will emerge from the corpse of the old industry. The secret revolution is underway."

Qui vivra verra, je suis curieux de savoir ce qui va en sortir. Et au fait, Jamie, moi non plus, je n'ai pas été invité. Pas assez dinosaure, peut-être?


12:02 Écrit par Hervé Lalau dans Espagne | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

26 septembre 2009

Bodegas Tradicion

Si vous passez par Jerez, comme moi, ne manquez pas de visiter Bodegas Tradicion, une cave qui, comme son nom l'indique, entend élaborer du sherry dans la plus pure tradition de Jerez, selon les méthodes anciennes. Et se spécialise dans les vins d'élevage très long.

Dépaysement garanti, la cave, toute petite en comparaison d'un Sandeman ou d'un Byass, n'est grande que par son supplément d'âme.

A goûter absolument: son amontillado VORS de 30 ans, son palo cartado de 20 ans (très sec derrière ses notes d'épices douces, d'amandes et de frangipane, un monde de saveurs contradictoires et pourtant fondues), et son brandy de Jerez Tradicion Solera, aux notes de viel oloroso.

ficha_palo

Palo Cortado 20 ans d'âge

 


Le propriétaire de la cave est un riche aficionado qui vend ses vins à d'autres aficionados, sans doute assez riches également, principalement hors d'Espagne. Pourquoi pas? Il faut de tout pour faire le monde dun vin, des Twingo et des Rolls. Et dans le cas des xéres de Tradicion, au moins, le prix est justifié par le temps et le soin apporté au produit....

01:27 Écrit par Hervé Lalau dans Espagne | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |