27 mars 2014

Castell d'Age, le Cava en famille

Castell d'Age est une maison familiale du Penedès qui exploite six petits vignobles sous les impressionnantes dentelles de la montagne de Monserrat. Le Cava représente environ 60% de sa production totale, de l'ordre de 200.000 bouteilles. Tout en bio, aujourd'hui.

Voici mes notes à propos de quatre de ses Cavas.

IMG_3413.JPG



Cava Castell d'Age Aurelia Gran Reserva (non dosé)

De la noix et des amandes fraîches au nez, une bouche assez vive et une amertume sympa en finale, 15/20

Cava Castell d'Age Anne Marie Brut Nature

Assemblage des trois cépages de la Trinité catalane (Xarello, Macabeo, Parelada). 

De belles notes fruitées et florales au nez (fraise, groseille), beaucoup de vinosité, la bulle est assez forte.

Cava Castell d'Age Anne Marie Brut
Dosé à 5 grammes, ce Cava est très semblable au précédent, surtout au nez; un peu plus de présence en bouche, mais un peu d'amertume en finale malgré le sucre

Cava Castell d'Age Olivia Brut Nature
100% chardonnay.  De la pomme au nez, agrémentée de fruits secs; la bouche est vineuse, mais vive; avec une salinité intéressante en fin de bouche, un goût de revenez-y. Fait un peu penser à un champagne millésimé.
Entre deux et trois ans sur lattes

Prix: entre 14 et 21 euros. Oui, il y a une vie pour le Cava en dehors des premiers prix.

Castell d'Age, La Beguda Baixa

00:40 Écrit par Hervé Lalau dans Espagne | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

16 mars 2014

Fais simple, Hervé!

Hervé, pourquoi te compliques-tu la vie avec tes commentaires alambiqués, tes paniers de  fruits, tes fleurs, tes textures, tes cépages, tes terroirs? Le buveur de grandes surfaces n'a pas besoin de tout ça!

J'en veux pour preuve le commentaire de Bruneau Père et Fils, à propos du Marqués de Cáceres.

"Rouge tuilée, nez rond, vin mature avec un peu de tanicité" (sic). "Accompagne idéalement: Paella".

Plus simple que ça, tu meurs. Mais l'avantage, c'est qu'il peut resservir pour d'autres vins. Même pour le Sangre de Toro de Torres, qui, curieusement, se trouve derrière la fiche, chez Carrefour Belgique. Peut-être que tous les vins espagnols à étiquette brun-bordeaux ont le même goût?

photo.JPG


A part ça, la paella, c'est vraiment une riche idée. J'ai eu la chance de rencontrer M. Forner, l'ancien propriétaire de Marqués de Cáceres, aujourd'hui disparu. C'était un grand Monsieur du vin. Et heureusement, il avait de l'humour. Ça l'aiderait à faire passer la paella.

Mais quelle paella, au fait? Au poulet, au lapin, à la seiche, aux moules, aux gambas...?

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Espagne | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |