25 mai 2011

Terra incognita

A 50 ans bientôt, je regarde derrière moi et je me dis que j'ai eu la chance de visiter pas mal de vignobles au monde, de l'Europe en passant par le Chili et l'Afrique du Sud. Mais l'esprit humain est ainsi fait qu'il voit souvent le verre à moitié vide. Avec un peu d'avance, j'adresse donc au Père Noël ma liste de voyages encore à faire.

Des coins dont j'ai pu goûter les produits, ou pas; des vignobles tout près, ou très loin. Des appellations réputées, ou pas. Des voyages qui font rêver, ou pas.

Voici donc les endroits que j'ai vraiment envie de voir dans les années qui viennent, mes zones blanches sur la carte du vignoble mondial, ma "terra incognita":

-Coteaux du Vendômois/Coteaux du Loir

-Coteaux du Layon

-Duras

-Ardèche

-Gaillac

-Irouléguy

-Béarn

-Saint Véran

-Saint-Chinian

-Minervois

-Crépy

-Die

-Thann

-Alsace Grand Cru Schoenenbourg

-Gigondas

-Coteaux d'Aix

-Côtes Roannaises

-Châteaumeillant

-Saint Pourçain

-Quincy

-Morgon

-Pays d'Auge (Calvados)

-Armagnac

-Madiran

-Corneilla de la Rivière

-Saint Honorat

-Ribera del Duero

-Costers del Segre

-Açores

-Lanzarote

-Santorin

-Nemea

-Mantinia

-Samos/Lesbos

-Tunisie

-Hermanus

-Olifantsrivier

-Nouvelle-Zélande

-Cinque Terre

-Calabre

-Franciacorta

-Neuchâtel

-Bio-Bio

-Neuquen

-Salta

-Baja California

-Speyside

Comme vous le voyez, j'ai du pain sur la planche.

02 mai 2011

Chili, j'arrive!

Chili, j'arrive! Avant d'atterrir, une petite anecdote véridique, que raconte mon confrère chilien Eduardo Brethauer.

Eduardo connaît son pays comme sa poche. L'autre jour, le voici à Itata, bien loin de la Vallée Centrale, dans une contrée beaucoup plus fraîche qui représente une des facettes de l'avenir viticole du Chili.

Plus précisément, il visite une cave de Guarilihue, celle de Yamil Neira.

Ce type n'est pas n'importe qui, au Chili: c'est le descendant direct d'une figure de l'histoire nationale, celle de José Miguel Neira, colonel et héros de l'indépendance chilienne... devenu bandit de grands chemins, et fusillé à Talca dans les années 1820 par le Général Freire.

Qu'est-ce qu'on dit à un type avec un tel pedigree, quand il vous demande tout à trac: "Alors, il te plaît, mon vin?"

Eduardo, lui, n'a pas hésité: "Ben, il a du caractère", a-t-il répondu du tac au tac.

C'est une expression qui peut servir ailleurs...

00:02 Écrit par Hervé Lalau dans Chili, Corse | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |