04 février 2009

Un Belge du bout du monde

Dans la Colchagua, j'ai rencontré Arnaud Frennet, un Belge du bout du monde, directeur export chez Casa Silva. Une belle Maison de vin, ancrée dans l'histoire viticole chilienne. Très active dans l'oenotourisme (la maison de famille a été transformée en chambres d'hôtes de toute beauté, ce qui draine pas mal d'amateurs dans la région), elle est aussi et surtout très dynamique commercialement.


Outre la gamme Casa Silva, qui comprend les lignes Collección, Reserva, Gran Reserva et Specialty, la maison propose également les marques Doña Dominga (Old Wines, Single Vineyard, Reserva et Gran Reserva), Casa Amada, Casa Mayor  et Quinta Generación, sans oublier un vin haut de gamme, le bien nommé Altura (altitude, hauteur).

Cette large palette de produits permet à Casa Silva de travailler les marchés en profondeur et en largeur. Ainsi, en Belgique, outre Colruyt, qui importe Casa Mayor, Arnaud Frennet a notamment pour clients Champion Groupe Mestdagh, qui distribue Casa Amada, et Delhaize, qu'il fournit en vrac.

 

CasaSilva1

Arnaud Frennet (à droite), ici en compagnie de notre envoyé spécial Hervé Lalau, devant les vignes de Casa Silva (Photo Soizic Grimault)

 

Arnaud est un type à la fois compétent et sympathique, qui vit à l'heure chilienne, celle de  la satisfaction client, de l'innovation, du progrès. Le genre de Belge décomplexé qu'on a plaisir a côtoyer à 15.000 km de chez soi. Son terrain de jeu s'est incontestablement agrandi par rapport à ses Ardennes natales, mais il ne dédaigne pas une bonne Orval de temps à autre!

Et les vins qu'il vend? En ce qui concerne la marque Casa Silva proprement dit, épinglons ceux du vignoble Los Lingues, notamment le Grand Reserva Petit Verdot et le Microterroir Carménère 2006, qui ont tous deux leur place chez tout honnête caviste. Encore la preuve de ce que les Chiliens ont vraiment des terroirs. A eux de les découvrir et de les exploiter.

Mais je m'en voudrais d'oublier le Quinta Generación 2005 (un assemblage Cabernet Sauvignon, Carménère et Petit Verdot), qui allie puissance et élégance.  Ici, non seulement les raisins sont bourrés de fruit, mais l'oenologue Mario Geisse connaît son boulot, et notamment l'élevage, très précis.

19:16 Écrit par Hervé Lalau dans Chili | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

01 février 2009

Quand Carmen se met au bio

Au sein du groupe Santa Rita, Viña Carmen, rachetée il y a quelques années, continue à mener une existence autonome. Et au sein de Carmen, c'est maintenant Nativa, sa gamme de vins bio, qui vit sa vie. Gamme et vignoble séparés, Nativa devient une marque à part entière.

La vigne est exploitée en bio, et certifiée. On travaille sans désherbants, avec des insecticides naturels, et en prévention, pas en réaction - c’est la grande différence dans un pays où il n’y a déjà pas beaucoup d’intervention. Les puristes objecteront qu'on emploie tout de même l’irrigation, ce qui modifie l’équilibre naturel...

Quoi qu'il en soit, quand il y a un potentiel commercial, les Chiliens ne perdent pas leur temps en vaines réflexions... Voici donc mes notes sur ces vins, dégustés sur place la semaine dernière. Globalement, ce sont des vins de caractère, pas mal du tout.

 

Nativa1

Le vignoble modèle de Nativa, dans le Maipo



-Nativa Gewurztraminer Marchigüe 2008
Rose, bonne bouche grasse mais pas trop, sec, pas trop acide, un peu alcooleux 14,5/20 Bien pour un premier essai au Chili

-Nativa Chardonnay Maipo Chili 2006

Style évolué, le fruit est parti, cireux, un peu de pomme blette, oxydation, 11/20

-Nativa Chardonnay Maipo 2007
Type solaire, Limoux, 30% boisé, tilleul, camomille 16 euros  14/20

-Terra Cabernet Sauvignon 2007 Cachapoal

Fruit noir, crème et souple, eau de vie, bouche bien fluide, bien charpenté tout de même, un peu surextrait, trop tannique, mais garde de la fraîcheur 13,5/20  14° (5% Carménère 5% Merlot )

-Cabernet Sauvignon 2006 Maipo
Menthe, eucalyptus, bonne fraîcheur, la finale n’est pas du tout sèche, du caractère, on aime ou n’aime pas - moi oui. 15/20

 

 

 

00:04 Écrit par Hervé Lalau dans Chili | Tags : vin, chili | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |