09 mars 2009

Concha y Toro

Faute de temps, je n'ai pas pu vous décrire par le menu toutes mes dégustations lors de mon voyage au Chili, fin janvier. Voici un complément d'information, qui concerne l'un des plus grands groupes de vin du pays, j'ai nommé Concha y Toro.

Il s'agit en fait d'une holding, qui regroupe plusieurs marques dont le fameux Casillero del Diablo, et une nouvelle marque à Limari: Maycas del Limari (initialement conçue pour le CHR, mais également présente chez Delhaize en Belgique). Au total, le groupe exploite plus de 30 domaines. L'oenologue en chef a pour nom Marcello Tapa.

J'ai été reçu dans les locaux de Casillero del Diablo, une marque dotée d'une légende amusante: afin d'éviter que ses grandes bouteilles soient dérobées, le fondateur de la bodega aurait fait courir le bruit que le diable habitait le casier où il les entreposait... L'effet a été immédiat. Diabolique, non?

La dégustation, très complète, m'a permis d'avoir un bon aperçu d'une gamme très large, dans laquelle il est difficile de ne pas trouver chaussure à son pied.

 

Concha y Toro

Votre blogueur en action chez Concha y Toro, ici en compagnie d'Aristide Spies

 

Casillero del Diablo Reserva Privada Limari Sauvignon 2008

Très citron vert, sauvignonne mais pas trop, bien fait 14/20

Maycas del Limari Sauvignon 2008

Plus poivré, plus végétal, une bonne longueur, du charme, le pamplemousse tapisse la bouche 14,5/20

Casillero del Diablo Chardonnay 2008

30% en bois français avec malo. Equilibré, commercial, sans problème, propre mais un peu trop "formaté" à mon goût. 12,5/20  

Trio Chardonnay Pinot Gris Pinot Blanc 2007  

Pas inintéressant, camomille, notes florales du pinot gris, beau rapport qualité prix  14/20

Marques de Casa Concha 2007

Un vin issu du domaine Santa Isabel Pirque, tout près du siège de Don Melchior et de la sierra (Maipo)

Bon nez de fruits tropicaux et d'agrumes, bel équilibre du bois (fermentation et 12 mois en barriques), très belle finale tendue 14,5/20  

 

maycas

Maycas, la perle du Nord



Maycas del Limari Chardonnay 2007

Le bois est différent, fin, mais donne des notes plus vertes. C'est intéressant, mais dans un autre style, un peu plus tendu 14,5/20


Casillero del Diablo Viognier Vallée Centrale 2008

Très flatteur, notes de pêche, bouche ronde, mais pas molle, intéressant. Un bon rapport qualité prix. Réacidifié, mais discrètement 14,5/20

Rosé syrah rosé 2008 Vallée Centrale
Bon rosé de piscine, 13/20

Casillero del Diablo Pinot noir 2008 Casablanca

Notes d'humus et de fraise terreuse au nez, un peu animal en bouche, réglisse, impression de sucre résiduel. Pas beaucoup d'expression. 8 mois de barrqiue, 100% chêne français. 12/20

Casillero del Diablo Carménère 2007 Rapel

Très carménère mur, poivron rouge, début de bouche correct, mais tannins un peu secs en finale 12,5/20

Trio Merlot Carménère Cabernet Sauvignon 2007

Bel équilibre, vin sans reproche, tout y est, du fruit, de la mâche, assez belle longueur 14/20


Marques de Casa Concha Merlot 2006

Le nez est aux abonnés absents (et vous savez que je n'apprécie pas), un soupçon de crème de cassis; bouche ronde, boisée,  sans grand intérêt 11/20

Casillero del Diablo CS 2007

Très cabernet, serré en attaque, mais s’ouvre, assezccommercial 13/20

Trio CS syrah CF 2007 Maipo

La syrah apporte un fruit intéressant, un peu compoté, mais plus original, épices, les tannins sont là l’alcool aussi, mais garde de la fraîcheur 14,5/20

 

casillero_del_diablo
La gamme diabolique

 

Casillero del Diablo Reserva Privada 

45 hl /ha 14 mois de barrique française. Il s'agit d'un assemblage de 85% de CS de Pirque, et de 15% de Syrah de Rapel

Confiture de mûre, belle structure, bouche longue sur le fruit, un peu alcooleuse, boisé intégré, mais du caractère, aucune mollesse malgré la maturité 15,5/20

Marques de Casa Concha CS 2007 Puente Alto, Alto Maipo

Bien au nez - du fruit rouge très mûr sous le bois; mais la bouche,  trop extraite, déçoit, le vin termine trop sec 13/20

Marques de Casa Concha Syrah Cachapoal

Encore un vin assez concentré. Le nez est fin, avec des fruits noirs mais frais; la bouche est serrée mais pas amère, les tannins sont juste un peu durs aujourd’hui. Du potentiel. 15/20

 

NB. Une bonne partie de ces vins sont présents chez Delhaize.

11:55 Écrit par Hervé Lalau dans Chili | Tags : chili, vin | Lien permanent | Commentaires (4) | | | |

04 février 2009

Un Belge du bout du monde

Dans la Colchagua, j'ai rencontré Arnaud Frennet, un Belge du bout du monde, directeur export chez Casa Silva. Une belle Maison de vin, ancrée dans l'histoire viticole chilienne. Très active dans l'oenotourisme (la maison de famille a été transformée en chambres d'hôtes de toute beauté, ce qui draine pas mal d'amateurs dans la région), elle est aussi et surtout très dynamique commercialement.


Outre la gamme Casa Silva, qui comprend les lignes Collección, Reserva, Gran Reserva et Specialty, la maison propose également les marques Doña Dominga (Old Wines, Single Vineyard, Reserva et Gran Reserva), Casa Amada, Casa Mayor  et Quinta Generación, sans oublier un vin haut de gamme, le bien nommé Altura (altitude, hauteur).

Cette large palette de produits permet à Casa Silva de travailler les marchés en profondeur et en largeur. Ainsi, en Belgique, outre Colruyt, qui importe Casa Mayor, Arnaud Frennet a notamment pour clients Champion Groupe Mestdagh, qui distribue Casa Amada, et Delhaize, qu'il fournit en vrac.

 

CasaSilva1

Arnaud Frennet (à droite), ici en compagnie de notre envoyé spécial Hervé Lalau, devant les vignes de Casa Silva (Photo Soizic Grimault)

 

Arnaud est un type à la fois compétent et sympathique, qui vit à l'heure chilienne, celle de  la satisfaction client, de l'innovation, du progrès. Le genre de Belge décomplexé qu'on a plaisir a côtoyer à 15.000 km de chez soi. Son terrain de jeu s'est incontestablement agrandi par rapport à ses Ardennes natales, mais il ne dédaigne pas une bonne Orval de temps à autre!

Et les vins qu'il vend? En ce qui concerne la marque Casa Silva proprement dit, épinglons ceux du vignoble Los Lingues, notamment le Grand Reserva Petit Verdot et le Microterroir Carménère 2006, qui ont tous deux leur place chez tout honnête caviste. Encore la preuve de ce que les Chiliens ont vraiment des terroirs. A eux de les découvrir et de les exploiter.

Mais je m'en voudrais d'oublier le Quinta Generación 2005 (un assemblage Cabernet Sauvignon, Carménère et Petit Verdot), qui allie puissance et élégance.  Ici, non seulement les raisins sont bourrés de fruit, mais l'oenologue Mario Geisse connaît son boulot, et notamment l'élevage, très précis.

19:16 Écrit par Hervé Lalau dans Chili | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |