01 juin 2011

Le Chili, longitudinalement

Mon excellente consoeur Mariana Martinez m'informe de la parution au journal officiel chilien d'un nouveau texte réglementant les mentions d'origine des vins du pays. Selon ce nouvel article 5 bis, les zones de production bénéficiant d'une Dénomination d'Origine sont ventilées entre trois groupes géographiques.

Los Andes:

Vicuña y Paiguano (del Valle del Elqui);  Monte Patria y Río Hurtado (del Valle del Limarí); Salamanca e Illapel (del Valle de Choapa);  Santiago, Pirque, Puente Alto y Buin (del Valle del Maipo); Requinua y Rengo (del valle del Cachapoal);  San Fernando y  Chimbarongo (del Valle de Colchagua);  Romeral y Molina (del Valle de Curicó);  San Clemente (del Valle del Maule).

 Entre Cordilleras:

Punitaqui (Limarí);  Panquehue (Aconcagua); Isla de Maipo, Talagante, Melipilla, Alhué y María Pinto (Maipo); Rancagua y Peumo (Cachaopal), Santa Cruz, Palmilla, Peralillo y  Marchigue (Colchagua), Rauco y Sagrada Familia (Curicó); Talca, Pencahue, San Rafael, San Javier, Villa Alegre, Parral, Linares y Cauquenes (Maule); Chillán y Quillón (Itata); Yumbel, Mulchén (Bíobío) y Traiguén (Malleco).

Costa:

Ovalle (Limarí);  San Juan  y Valle del Marga Marga (San Antonio);  Lolol (Colchagua);  Portezuelo y Coelemu (Itata); Casablanca. 

 

Cette information additionnelle n'est pas inintéressante, car la position longitudinale des vignobles influence  effectivement beaucoup les vins du Chili, au moins autant que leurs "vallées". Son utilité pratique, par contre, est discutable, le plus gros de la production étant constitué de blends de différentes régions, et exportés sans nom de DO, ou bien sous des dénomination strès cavstes comme Central Valley.

A ce propos, notons que seuls les vins issus de raisins provenant à 85% minimum de leur zones respectives pourront ajouter la mention de Costa, de Los Andes ou de Entre Cordilleras, alors que pour porter le nom de leur seule DO, le chiffre de 75% suffit. Une bizarrerie que ma consoeur ne manque pas de mettre en lumière.

 

 

00:26 Écrit par Hervé Lalau dans Chili | Tags : vin, vignobles, chili | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

25 mai 2011

Terra incognita

A 50 ans bientôt, je regarde derrière moi et je me dis que j'ai eu la chance de visiter pas mal de vignobles au monde, de l'Europe en passant par le Chili et l'Afrique du Sud. Mais l'esprit humain est ainsi fait qu'il voit souvent le verre à moitié vide. Avec un peu d'avance, j'adresse donc au Père Noël ma liste de voyages encore à faire.

Des coins dont j'ai pu goûter les produits, ou pas; des vignobles tout près, ou très loin. Des appellations réputées, ou pas. Des voyages qui font rêver, ou pas.

Voici donc les endroits que j'ai vraiment envie de voir dans les années qui viennent, mes zones blanches sur la carte du vignoble mondial, ma "terra incognita":

-Coteaux du Vendômois/Coteaux du Loir

-Coteaux du Layon

-Duras

-Ardèche

-Gaillac

-Irouléguy

-Béarn

-Saint Véran

-Saint-Chinian

-Minervois

-Crépy

-Die

-Thann

-Alsace Grand Cru Schoenenbourg

-Gigondas

-Coteaux d'Aix

-Côtes Roannaises

-Châteaumeillant

-Saint Pourçain

-Quincy

-Morgon

-Pays d'Auge (Calvados)

-Armagnac

-Madiran

-Corneilla de la Rivière

-Saint Honorat

-Ribera del Duero

-Costers del Segre

-Açores

-Lanzarote

-Santorin

-Nemea

-Mantinia

-Samos/Lesbos

-Tunisie

-Hermanus

-Olifantsrivier

-Nouvelle-Zélande

-Cinque Terre

-Calabre

-Franciacorta

-Neuchâtel

-Bio-Bio

-Neuquen

-Salta

-Baja California

-Speyside

Comme vous le voyez, j'ai du pain sur la planche.