02 avril 2015

Réunissons la Champagne!

Vous savez que je ne fais pas de politique, ou alors, viticole, de temps à autre - sans me faire d'illusion, d'ailleurs, sur ma capacité d'influencer quoi que ce soit.

Une petite exception, aujourd'hui, à propos des élections en Charente.

Rassurez-vous, je ne donnerai aucune instruction de vote pour l'élection du président du département, qui a lieu aujourd'hui.

Je voulais juste faire remarquer que dans ce pays viticole, la répartition gauche droite suivait d'assez près les limites des crus. Toute la Champagne (Petite et Grande), ainsi que les Borderies, ont voté à droite, alors que les fins bois ont voté majoritairement à gauche.

Je me demande donc si la prochaine réforme territoriale française ne devrait pas en tenir compte. 

Pourquoi, plutôt que de réunir Champagne, Lorraine et Alsace, ne pas plutôt réunir les deux Champagne, celle du Nord et celle du Sud?

Qui a dit que les régions devaient être contigües? L'important n'est-il pas plutôt qu'elles aient quelque chose en commun? Une production, par exemple? Vous me qu'il n'y a pas grand chose en commun entre le brandy et bulles. Je vous réponds: Louis Vuitton Moët Hennessy.

henessy grand champagne.png

PS. Et puis, dans un second temps, on essaiera d'annexer le Champagne suisse.

10:28 Écrit par Hervé Lalau dans Champagne, Charentes | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

31 juillet 2014

Palmarès des ventes de vins AOP en grandes surfaces françaises

Qui l'eut crû: bien qu'en baisse, les vins AOP représentent  toujours plus de la moitié des volume de ventes de vin en grandes surfaces en France, selon le panel IRI. Très exactement 50,9% (vins tranquilles uniquement).

IRI fournit aussi un classement par région des AOP, où l'on note surtout la chute de la Provence, de la Bourgogne et du Beaujolais; les seules régions qui progressent franchement sont le Languedoc-Roussillon et le Sud-Ouest.

Bordeaux : 14,4% (-3,6% sur un an)

Rhône : 9,4% (+1,9%)

Loire : 7,2% (-1,9%)

Provence et Corse : 4,9% (-7,7%)

Aquitaine et Sud-Ouest : 4,9% (+4,4%)

Languedoc-Roussillon : 4% (+6%)

Bourgogne : 2,2% (-6,3%)

Alsace : 2,2% (+0,8%)

Beaujolais : 1,2% (-9,1%)

Autres régions AOP : 0,6% (-2,3%)

 

Source: Iri/InterOc, avril 2014