14 mai 2012

Concours des vins IGP de Franche Comté & de Haute Marne

Le Comité de Promotion des Produits Régionaux de Franche Comté et le Syndicat des Vins de Pays de Franche-Comté et Haute-Marne nous communiquent les résultats du concours des vins IGP régionaux, organisé dans le cadre de la Foire Comtoise.

 Voici la liste des 7 vins médaillés d'or. Un  coup de chapeau tout particulier au vignoble Guillaume (Charcenne, Haute-Saône) qui en remporte 4 à lui seul.

Catégorie rouge 2010

Vignoble Guillaume (70) – Pinot noir Collection

Catégorie blanc 2010

Le Muid Montsaugeonnais (52) – Chardonnay fût

Les Côteaux de Coiffy (52) – Pinot gris

Vignoble Guillaume (70) – Chardonnay

Vignoble Guillaume (70) – Chardonnay Collection

Vignoble Guillaume (70) – Chardonnay Vieilles Vignes

Vincent Cheviet (70) – Chardonnay fût

Plus d'info: Comité de Promotion des Produits Régionaux de Franche-Comté  www.unpeubeaucoupfranchecomte.fr

 

18:16 Écrit par Hervé Lalau dans Champagne, Jura | Lien permanent | Commentaires (6) | | | |

26 avril 2012

Jacquart ou les nouvelles trompettes de la renommée

Les coopératives sont une composante très importante de la vie viticole champenoise; par leur nombre (elle sont près de 140) et par la proportion du raisin qu’elles traitent (à peu près la moitié de tout le vignoble régional, soit 15.000 ha).

Rares sont celles, cependant, qui ont réussi à imposer leur nom ou celui de leur marque face aux maisons de négoce. Jacquart en est une. Et pas des moindres.

Jacquart.jpg

La trompette du cavalier Jacquart est bien embouchée


Née en 1962 de l’initiative d’une trentaine de viticulteurs, elle s’est étendue progressivement aux trois grands bassins de production (y compris la Côte des Bars), et peut compter aujourd’hui sur les approvisionnements de plus de 1.800 coopérateurs.

Jacquart fait en effet partie du groupement Alliance Champagne, le troisième plus gros groupement coopératif de Champagne (63 millions d’euros de chiffre d’affaires), derrière Nicolas Feuillatte et Union Champagne.

Jusque récemment, malheureusement, la marque souffrait d’une image un peu floue; ce, en raison d’une gamme pléthorique, mais aussi en raison d’une politique commerciale mettant l’accent sur les prix bas et la distribution de masse.

Cette époque là est heureusement révolue. L’ange entonnant la Trompette de la Renommée, figure historique de la marque, semble bien jouer une nouvelle musique plus agréable à nos oreilles…

IMG_0707.jpg

 Floriane Eznack

Montée en gamme

Le symbole le plus évident du changement, c’est sans doute l’installation du siège de Jacquart à l’Hôtel de Brimont, sur le Boulevard Lundy «comme les grandes maisons». Avec comme voisin Louis Roederer…

Mais le plus important est sans doute ailleurs: il tient à la stratégie; stratégie managériale et de production.

En 2009, un nouveau directeur général fait son entrée chez Jacquart, Laurent Reinteau. Un homme qui connaît les grandes marques: il a fait toute sa carrière chez Veuve Cliquot.

Dès son arrivée à ce poste, il dévoile ses intentions « Notre ambition est faire monter en gamme la marque Jacquart». Une nouvelle œnologue est rapidement recrutée en la personne de Floriane Eznack, venue également de Veuve Cliquot.

Premières décisions: on réduit la gamme et on rend la hiérarchie plus apparente entre les cuvées.

On soigne l’élevage, aussi: «un bon vieillissement permet d'affiner la texture du vin. Une bonne cuvée, c’est une suite de décisions qui s’imbriquent les unes dans les autres», nous dit Floriane. Mais voyons la concrétisation de toutes ces bonnes intentions… dans le verre.

Jacquart Brut Mosaïque

 Au nez, des notes de cire,  de miel, de pain de mie, de fruits blancs, en bouche, c’est plus floral, et plutôt complexe pour une « entrée de gamme ». Un vin évolué et pourtant très frais. 15/20

Comme dit mon copain Eric Boschman: "de la finesse avec un poil de robustesse en arrière. Ce n’est pas juste un champagne aérien, c’est une belle bête bien équilibrée".

Jacquart Brut Rosé

Frais, plus floral que  salade de fruit, lilas, rose, violette («c’est le pinot», nous dit Floriane). En bouche déboulent les cerises de Bâle et le pomelo; mais derrière, il y a une matière toute en dentelle, c’est flatteur, mais pas bonbonnière. Jacquart a été un pionnier du rosé et la mode l’a rattrapé, mais la maison privilégie toujours l’élégance. Base 2007. 15,5/20

Jacquart Extra Brut

Cette cuvée est issue d’une sélection de parcelles, elle contient un peu plus de chardonnay que la Mosaïque Brut. Elle est dosée à 3g au lieu de 8 environ. La base de ce vin est un 2004.

Très fin au nez, dans une registre miellé; un peu de pain chaud (ah, les belles boulangeries de notre enfance !) ; début d’évolution. Un champagne peut-être un peu moins consensuel, plus «niche» (les amateurs d’effervescents peu dosés sont de plus en plus nombreux) mais tout à fait adapté au repas. 16/20

Brut Mosaïque 2002 en Magnum

Un millésimé à dominante de Chardonnay présenté en magnum. Au nez, des notes fumées-épicées (réglisse, poivre), quelques fruits tropicaux (ananas); en bouche, c’est frais, très sec, avec un retour d’agrumes en finale, une belle salinité – le mot minéral est ici tout à fait adapté, on sent comme de la craie dans la texture, ce vin paraît presque «solide». 16/20

Jacquart Brut de Nominée 2000 (en magnum)

Très belle acidité, agrumes (pamplemousse rose) , épices délicats, beaucoup de présence en bouche, avec une finale saline. 15/20

Jacquart Brut de Nominée 1996

Quelle complexité ! Au nez, du cuir, du moka, du caramel mou, de beurre; en bouche, la même chose, mais bien fondu dans une texture fine et fraîche, pleine de vivacité ; en finale, des notes de vieil armagnac et de truffe. 16/20. Un grand Champagne parfait à boire aujourd’hui.

Pour le second tour des présidentielles, par exemple?


00:00 Écrit par Hervé Lalau dans Champagne, France | Tags : france, vin, champagne | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |