29 juillet 2014

Des monopoles et des prix du vin au Canada

Sur son site Vin Québec, mon excellent confrère Marc André Gagnon a publié récemment un article relatif aux négociations sur la libéralisation du commerce intra-canadien.

Le problème n'a rien de théorique, quand on voit le différentiel de prix entre les deux provinces voisines du Québec et de l'Ontario (qui disposent chacune de leur monopole).

logo-saq.png

Vin Québec a fait quelques relevés de prix (pour mémoire, la SAQ est le monopole du Québécois, la LCBO celui de l'Ontario)

 

Prix vins Québec vs Ontario

 

SAQ

LCBO

Diff

Diff %

Georges Duboeuf Beaujolais-Villages

16,00

12,95

3,05

24%

Carmen Reserva Carmenere

13,95

11,45

2,50

22%

Bolla Valpolicella Classico

15,75

12,95

2,80

22%

Monasterio de Las Vinas Gran Reserva

20,60

16,95

3,65

22%

Masi Passo Doble

16,95

13,95

3,00

22%

Cusumano, Syrah

14,45

11,95

2,50

21%

Wolf Blass Yellow Cab-Sauv

18,00

14,95

3,05

20%

Santa Cristina

15,50

12,90

2,60

20%

Château Puyfromage

17,85

14,95

2,90

19%

Carpineto Dogajolo

17,90

15,10

2,80

19%

Cousino Macul Cabernet sauvignon

18,95

16,00

2,95

18%

Gato Negro cab sauv

10,45

8,95

1,50

17%

Château Timberlay

18,55

15,95

2,60

16%

Hoya de Cadenas Tempranillo Res

14,50

12,55

1,95

16%

Celeste Torres

21,30

18,75

2,55

14%

Gigondas Guigal

36,25

31,95

4,30

13%

Clos de los Siete

24,85

21,95

2,90

13%

Bila-Haut Chapoutier

16,90

14,95

1,95

13%

Georges Duboeuf Brouilly

19,95

17,95

2,00

11%

Folonari

15,50

13,95

1,55

11%

Guigal Côtes du Rhône

20,95

18,95

2,00

11%

Penfolds Koonunga Shiraz/Cab

18,55

16,95

1,60

9%

Monasterio de Las Vinas Reserva

16,30

14,95

1,35

9%

Folonari Ripasso

19,50

17,95

1,55

9%

Liberty School Syrah

20,45

18,95

1,50

8%

@vinquebec 

Plusieurs commentaires de mon cru (non classé):

1° Le monopole ontarien semble plus efficace que le québécois, puisque la différence est toujours en faveur de l'Ontario.

2° Quels que soient leur province, les Canadiens ont bien du mérite à acheter si cher nos vins; à titre d'exemple, le Santa Cristina d'Antinori est vendu chez Delhaize, en Belgique, au prix de 6,99 euros, contre 9 euros environ en Ontario et 10,85 au Québec.

Et cet écart ne se limite pas aux vins d'Europe: le Gato Nero Cabernet Sauvignon, pourtant produit au Chili, est également nettement moins cher en Belgique (5,65 euros chez Carrefour Market, contre l'équivalent de 6,3 euros en Ontario et 7,3 au Québec).

On peut donc se demander où va la différence.

Pour rappel, la LCBO réalise plus de 4,7 milliards de dollars canadiens de chiffre d'affaires (sans concurrence aucune), et la SAQ pas loin de 3 milliards (dont plus de 2 milliards sur les vins). Le résultat net de cette dernière est de l'ordre du milliard.

L'Etat est-il le mieux qualifié pour vendre du vin? Certainement pas. Pas plus d'ailleurs que de l'électricité, du jambon ou des automobiles.

Si la justification initiale de ces monopoles est la protection du consommateur, leur vraie raison d'être semble être devenue de faire rentrer des taxes dans les caisses provinciales.
Et on est loin de l'objectif affiché lors de la fondation de la SAQ, en 1971 "mettre à la disposition des consommateurs l'éventail de produits désirés, de la meilleure qualité possible, au moindre coût possible".

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Canada, Europe | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |

15 février 2014

Le Québec conservera son appellation "vin de glace"

Le gouvernement fédéral Canada vient de publier un règlement définissant le vin de glace comme un vin qui est fait exclusivement de raisins gelés naturellement sur la vigne, ce qui permet au Québec de conserver son appellation vin de glace.

Ce statut avait été remis en question par certains producteurs des autres provinces, qui reprochaient aux Québécois de couper le raisin et de le mettre dans des filets accrochés au dessus des rangs, au lieu de le laisser suspendu à la vigne.

Le pouvoir fédéral a finalement accepté de tenir compte des spécificités climatiques québécoises, qui rendent ce système nécessaire.

Un agrément a également été prévu, qui devrait permettre d'écarter les "vins de glacière".

Pour ceux qui souhaiteraient déguster un bon vin de glace du Québec en France, voir ICI

00:14 Écrit par Hervé Lalau dans Canada | Tags : vin de glace, québec | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |