21 janvier 2008

Lettre du Québec

Décidément, nos amis québécois ont de l'énergie malgré les grands froids! Notre consoeur Nicole Barrette-Ryan nous adresse cet éditorial inspiré:

"Les Français sont tombés sur la tête. Pour nous Québécois, de l’autre côté de l’Atlantique, on se demande s’ils ne sont pas en train de se saborder. La France possède une industrie vinicole qui remonte à… Louis XIV ? Napoléon 1er ? Napoléon III ? Qui sait, à la nuit des temps. Voici qu’à l’instar des Américains, entraînée par les groupes de pression anti-alcooliques, cédant à la pression morale du désir d’être moderne, dans le vent, mondialiste, qui sait, la France condamne tout écrit sur les vins, toute communication sur le vin, sous prétexte qu’il s’agit d’une incitation au plaisir de consommer. Ainsi donc, tout article de journal ou magazine qui explique un vin, une région, se trouve assimilé à une publicité ou un publi-reportage sur n’importe quel produit alcoolisé, tout genre confondu (sous-entendu, gin, vodka, whisky, tequila, cooler, apéritif sucré, etc.). Il faudra désormais qu’un tel article comporte au bas de ce rédactionnel la mention «L’abus d’alcool est dangereux pour la santé».

Où allons-nous ? C’est un peu comme si les Japonais, les Allemands, les Américains, étaient soudain forcés d’inscrire en bas de chaque page d’information sur les tests automobiles, chaque page de reportage sur les Grands Prix, sans oublier les pubs sur les voitures : « Attention, conduire une voiture peut mettre votre vie en danger ».

La France ne ferait pas mieux, si elle voulait carrément éradiquer la culture du vin. Et pour la remplacer par quoi ? la culture du maïs peut-être ? du soja ? de la betterave ? Pour produire de l’essence à bas prix ? Pour encourager les gens à boire…du lait ? (c’est vrai qu’à ce titre, la France a des surplus…)

Voilà donc que la France, connue pour sa douceur de vivre, pour sa tolérance, pour sa joie de vivre, pour tout l’environnement du plaisir de la table (que l’on ne peut concevoir à coup de Coca-Cola ou de jus d’orange – eh oui, j’ai vu cela aux USA…), pour son sens de la civilisation, suit, tel un petit mouton, les diktats de NOS voisins du Sud.

La France a l’art d’aller à contre-courant des événements. Les USA ont un problème avec l’immobilier et les hypothèques à risque. Que fait le Président ? Il prend des mesures pour aider l’économie. La France a des problèmes avec son industrie vinicole (une des plus importantes dans le monde), que fait la France ? Elle lui coupe les ailes, passe des lois pour démoniser le vin, pour forcer les vignerons à se convertir à la culture du soja, à vendre leurs terres pour que l’on puisse y construire toute une série de petits pavillons…

Mes amis, la France que nous avons tant admirée est en train de perdre son âme. On aimerait qu’Éduc’alcool puisse exporter son expertise, On aimerait qu’Éduc’alcool puisse faire du lobbying auprès du gouvernement français, que notre organisme québécois soit autorisé à exporter son savoir-faire.

Ce sont les vœux pieux que je formule en ce début d’année 2008, pour notre plus grand bien à tous ! Mais de grâce, continuons à boire du vin français!"

08:31 Écrit par Hervé Lalau dans Canada | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

28 décembre 2007

Tony Aspler honoured

Our friend Tony Aspler has just received the Order of Canada.

As his friends from 680 News write, "Tony has spent many years profiling and educating Canadians about wines. He has traveled the world, bringing home to Canada new wines he has tasted on his tours. He is the author of numerous books, including his most recent The Definitive Canadian Wine & Cheese Cookbook and The Wine Atlas of Canada.

The Order of Canada is the centerpiece of Canada’s honour system and recognizes a lifetime of outstanding achievement, dedication to the community and service to the nation. The Order recognizes people in all sectors of Canadian society. Their contributions are varied, yet they have all enriched the lives of others and made a difference in our country. Any person or group is welcome to nominate a deserving individual as a candidate for appointment to the Order of Canada, with the average number of nominations between 700 – 800 per year.
"

Congratulations, Tony!

 

433 - Aspler
Tony Aspler

22:16 Écrit par Hervé Lalau dans Canada | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |