24 janvier 2008

Sélections Mondiales des Vins (Canada)

Pour rappel, la 15e édition des Sélections Mondiales des Vins (un des plus anciens concours de vin au monde) se tiendra du 30 mai au 5 juin 2008 à Québec.

Pour l'occasion, quelque deux mil échantillons seront soumis à un panel aguerri de jurés internationaux. 

Belle façon de fêter dignement  -et vineusement-  les 400 ans de la fondation de Québec. "Je me souviens"... 

Plus d'info: http://www.smvcanada.ca

 

544px-Flag_of_Quebec.svg

00:21 Écrit par Hervé Lalau dans Canada | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

21 janvier 2008

Lettre du Québec

Décidément, nos amis québécois ont de l'énergie malgré les grands froids! Notre consoeur Nicole Barrette-Ryan nous adresse cet éditorial inspiré:

"Les Français sont tombés sur la tête. Pour nous Québécois, de l’autre côté de l’Atlantique, on se demande s’ils ne sont pas en train de se saborder. La France possède une industrie vinicole qui remonte à… Louis XIV ? Napoléon 1er ? Napoléon III ? Qui sait, à la nuit des temps. Voici qu’à l’instar des Américains, entraînée par les groupes de pression anti-alcooliques, cédant à la pression morale du désir d’être moderne, dans le vent, mondialiste, qui sait, la France condamne tout écrit sur les vins, toute communication sur le vin, sous prétexte qu’il s’agit d’une incitation au plaisir de consommer. Ainsi donc, tout article de journal ou magazine qui explique un vin, une région, se trouve assimilé à une publicité ou un publi-reportage sur n’importe quel produit alcoolisé, tout genre confondu (sous-entendu, gin, vodka, whisky, tequila, cooler, apéritif sucré, etc.). Il faudra désormais qu’un tel article comporte au bas de ce rédactionnel la mention «L’abus d’alcool est dangereux pour la santé».

Où allons-nous ? C’est un peu comme si les Japonais, les Allemands, les Américains, étaient soudain forcés d’inscrire en bas de chaque page d’information sur les tests automobiles, chaque page de reportage sur les Grands Prix, sans oublier les pubs sur les voitures : « Attention, conduire une voiture peut mettre votre vie en danger ».

La France ne ferait pas mieux, si elle voulait carrément éradiquer la culture du vin. Et pour la remplacer par quoi ? la culture du maïs peut-être ? du soja ? de la betterave ? Pour produire de l’essence à bas prix ? Pour encourager les gens à boire…du lait ? (c’est vrai qu’à ce titre, la France a des surplus…)

Voilà donc que la France, connue pour sa douceur de vivre, pour sa tolérance, pour sa joie de vivre, pour tout l’environnement du plaisir de la table (que l’on ne peut concevoir à coup de Coca-Cola ou de jus d’orange – eh oui, j’ai vu cela aux USA…), pour son sens de la civilisation, suit, tel un petit mouton, les diktats de NOS voisins du Sud.

La France a l’art d’aller à contre-courant des événements. Les USA ont un problème avec l’immobilier et les hypothèques à risque. Que fait le Président ? Il prend des mesures pour aider l’économie. La France a des problèmes avec son industrie vinicole (une des plus importantes dans le monde), que fait la France ? Elle lui coupe les ailes, passe des lois pour démoniser le vin, pour forcer les vignerons à se convertir à la culture du soja, à vendre leurs terres pour que l’on puisse y construire toute une série de petits pavillons…

Mes amis, la France que nous avons tant admirée est en train de perdre son âme. On aimerait qu’Éduc’alcool puisse exporter son expertise, On aimerait qu’Éduc’alcool puisse faire du lobbying auprès du gouvernement français, que notre organisme québécois soit autorisé à exporter son savoir-faire.

Ce sont les vœux pieux que je formule en ce début d’année 2008, pour notre plus grand bien à tous ! Mais de grâce, continuons à boire du vin français!"

08:31 Écrit par Hervé Lalau dans Canada | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |