12 avril 2016

Non au sectarisme!

Mon confrère québécois Patrick Désy nous conte une singulière mésaventure, ICI.

Je ne peux pas dire que cela me surprend beaucoup, ayant déjà eu l'occasion de vous narrer une histoire semblable - moi, c'était à Cahors.

Bien sûr, rien n'oblige aucun vigneron à recevoir quiconque, journaliste, importateur, client. C'est plutôt la manière qui me dérange.

Comme le dit le vigneron de Patrick Désy, le temps, c'est précieux.

C'est vrai de son temps, mais aussi du mien, du vôtre, du nôtre. Pourquoi le perdre à parler de ceux qui se plaisent à vivre, à produire, à vendre en vase clos. "Ici Bélesta, les Natures parlent aux Nature..."

Mais pourquoi ai-je donc l'impression qu'avec de tels comportements, le vin devient de plus en plus une histoire de chapelles?

Je le déplore. Car moi, mon grand plaisir, dans ce métier, c'est de côtoyer tout le monde, les gros, les petits, les bios, les pas bios, les "nature", les "chimiques"... et de vous parler de tous leurs vins.

Voyez un peu ce que donne le communautarisme, l'intégrisme, le sectarisme dans la sphère politique...

00:42 Écrit par Hervé Lalau dans Canada, France, Roussillon | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

08 avril 2016

Les Québécois et le vin américain

On classe souvent nos amis Canadiens, y compris les Québécois, dans la catégorie des Américains. Géographiquement, c'est tout à fait justifié, bien entendu. Il faudrait d'ailleurs un jour que les Etatsuniens cessent de s'accaparer le terme d'Amérique - ils en font partie, certes, mais ils ne sont pas les seuls.

Pour en revenir aux Canadiens, sans doute est-ce un effet de taille - au Canada, comme aux Etats-Unis, tout est plus grand, le pays, la forêt, les lacs, les animaux, les voitures, les magasins, les autoroutes, les rues; même la langue commune ne peut empêcher le Français en visite au Québec de se sentir sur un autre continent.

Pourtant, le Québécois n'a pas forcément les mêmes goûts que l'Etatsunien, notamment en matière de vin.

C'est bien ce qu'il ressort de l'excellent papier découvert ce matin sur le blog de mon ami Marc-André Gagnon, consacré à ce qu'il appelle les "gros vins américains".

Et puisque c'est mon anniversaire, aujourd'hui, je lève mon verre de vin de glace de L'Orpailleur à la santé de tous mes amis du Québec.

neige2-1000x1000.png

Photo (c) L'Orpailleur

00:07 Écrit par Hervé Lalau dans Canada, Etats-Unis, France | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |