31 octobre 2008

Cauvard monte à Paris

L'association Tast'  Terroirs propose une dégustation des vins du Domaine Cauvard, à Beaune, accompagné d'autres producteurs bourguignons, mais aussi de fromages, de Cognac et de foie gras. Cela se passera dans les salons de l'Hôel Marceau, Paris 16ème, les jeudi 20 novembre (de 16 à 23h) et vendredi 21 novembre (de 11 à 22h).

Plus d'info:Ddehautdesigy@aol.com

 

domaine-cauvard
La famille Cauvard

00:34 Écrit par Hervé Lalau dans Bourgogne | Tags : vin | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

07 octobre 2008

Les Domaines du Patriarche

50.000 touristes visitent chaque année les Caves de Patriarche – ce qui en fait la deuxième plus grande attraction de Beaune après les Hospices. On parle beaucoup d’oenotourisme, ces derniers temps, on souhaite même le développer, ce qui est bien. Force est de constater que les Beaunois n’ont pas attendu la mode actuelle.

 

Meursault

Meursault, son église, ses vignes, son château... (Photo H. Lalau)


Les Caves de Patriarche, à elles seules, résument bien l’intérêt qu’il y a à marier vin et culture. La Maison propose d’ailleurs plusieurs formules pour découvrir ce patrimoine architectural et… liquide, dont une, la visite Privilège, se fait accompagné d’un sommelier, dégustation à l’appui.

Les Caves sont situées au centre de la ville, sous l’ancien Couvent des Visitandines. Réseau étendu au fil du temps sous la ville, elles sont parfois antérieures au bâtiment – certaines parties remontent au XIVème siècle. Le labyrinthe de galeries abrite quelques millions de bouteilles. Quelques unes sont sous clef, comme le fameux caveau de l’an 2000, fermé en 1963 pour abriter une sélections des meilleurs flacons de 1959.  Une partie des 2000 bouteilles ont effectivement été réouvertes en 2000, confirmant l’aptitude au vieillissement des bons millésimes bourguignons. On trouve aussi, au détour d’un couloir, un caveau abritant un lot rare : quelques bouteilles vinifiées, vieillies et embouteillées par les Hospices de Beaune, à la demande d’André. Boisseaux, père de Jacques, l’actuel PDG du groupe. Il faut dire que depuis 50 ans, Patriarche est un des plus gros acheteurs des pièces de la fameuse vente de charité.

Au cours de la visite des caves, vous passerez sans doute par la superbe salle de dégustation. Et si vous parvenez à vous extraire de cette magie hors du temps, vous finirez votre parcours à la boutique, où vous laisserez votre obole au Patriarche de la Bourgogne. Vous remarquerez immanquablement quelques bouteilles du Château de Meursault.
Ce domaine de 60 ha est la propriété de Patriarche (de même que le Château de Marsannay, 39 ha). Marc Vanhellemont et moi l’avons visité et dégusté sur place une sélection des vins de ces deux domaines, ainsi que quelques vins de négoce de Patriarche.

Château de Meursault

Le château de Meursault, dont l’histoire remonte au 11ème siècle a été acquis en 1973 par André Boisseaux, qui en redéveloppa considérablement le vignoble, portant sa surface de  15  à 60 ha. Curiosité légale, une partie des vignes, celles qui bordent le château jusqu’à  la route nationale, sont classées en AOC Meursault,  le reste en AOC Bourgogne. Pour simplifier les choses, le Château assemble les deux parties et le déclare en AOC Bourgogne, sous le nom de « Clos du Château ». Ces parcelles conduites en bio sont vinifiées comme un cru, et sans surprise, le vin qui en est issu en présente bien des caractères.
Les caves voûtées du château renferment 700.000 bouteilles et 200 pièces de vin.

 

 

Notre sélection


Meursault du Château 2006
 
Meursault 1er Cru 2005
 
Beaune Grèves 1er Cru 2005
 
Volnay 1er Cru Clos des Chênes 2005
 
Marsannay blanc Champs Perdrix 2006
 
Marsannay rouge Grandes Vignes 2006


 

Vous pourrez retrouver nos notes de dégustation dans un prochain In Vino Veritas.

 

09:01 Écrit par Hervé Lalau dans Bourgogne | Tags : vin | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |