28 janvier 2009

Grand Guignol

Au procès de Villefranche sur Saône (voir mon post de lundi), les accusés ont admis avoir dépassé les normes légales de chaptalisation (2 degrés d'alcool maximum, en France), mais prétendent avoir respecté les "pratiques généralement admises dans le secteur".

Voila qui laisse la porte ouverte à bien des interprétations.

Est-ce à dire que la loi est généralement bafouée dans les zones viticoles? Donnez-nous d'autres exemples, s'il vous plaît, car nous tombons des nues...

Ou bien il y a-t-il deux systèmes de loi? Celle du Peuple français, publiée au Journal Officiel, et celle du Beaujolais, plus confidentielle?

Au risque de nous répéter, comment se fait-il qu'aucune déclaration de chaptalisation n'ait été déposée, et ce sur les années 2004, 2005 et 2006? Ca aussi, cela fait partie des "pratiques généralement admises"?

On n'est pas loin de Lyon, alors c'est sans doute pour ça que ce procès tourne au grand guignol...

 

guignol1

 

07:14 Écrit par Hervé Lalau dans Bourgogne | Tags : fraude, vin | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

06 décembre 2008

Jean-Marc Brocard récompensé... en Suède

Le prix du Verre d'Or, décerné chaque année par le magazine gastronomique et vineux suédois Allt om Mat, a été attribué au Chablisien Jean-Marc Brocard (Chablis) "pour l'ensemble de son oeuvre", et plus précisément son Jurassique Chardonnay 2007.

Son vin l'emporte en finale sur le Torremora Dolcetto 2007 de Fontanafredda (Italie), le Malbec 2006 de Catena (Argentine), le Villa Santa 2006 de Joao Portugal Ramos (Portugal) et le Lagrein 2006 de Mezzacorona (Italie)

Au palmarès d'Alt om Mat, Brocard cotoie quelques grands noms du vin comme Miguel Torres, Robert Mondavi et André Lurton.

 

Plus intéressant encore, l'an dernier, c'est le domaine autrichien du Schloss Gobelsburg qui l'avait emporté. Un domaine biodynamique succède donc à un domaine biologique. Un autre lien entre les deux exploitations: Gobelsburg a été fondé par des moines cisterciens, ordre bourguignon s'il en est. Leur devise est plus que jamais d'actualité: "Qui bon vin boit, Dieu voit".

Et si l'avenir était à la qualité?

 

jmb_edito

Jean-Marc Brocard

17:46 Écrit par Hervé Lalau dans Bourgogne | Tags : vin | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |