16 mai 2011

La Romanée Conti "battue" par des pinots d'Autriche et de Nouvelle-Zélande

Lors d'une compétition organisée à Singapour, le 8 avril dernier, par l'importateur Hermitage Wines, des vins de la Romanée Conti ont été mis aux prises avec plusieurs pinots noir venus des 4 coins de la planète vineuse, au cours de trois jours de dégustations à l'aveugle. Le jury était composé d'aficionados du monde entier (les tables étant composées de 8 consommateurs et d'un professionnel).

La compétition a vu la victoire d'un pinot autrichien du domaine Markowitsch (Carnuntum). Le second est le Néozélandais Felton Road Bloc 3. La Romanée Conti (représentée par La Tâche 2007, notamment), arrive en 3ème position.

On pourra regretter, bien sûr, qu'une Tâche aussi jeune ait été servie. On pourra contester la compétence des jurés. On pourra dire ce que l'on veut. Mais pour l'histoire, il n'y a que le verdict qui compte (rappelez vous le Jugement de Paris); et à Singapour, la Bourgogne a donc perdu sa couronne du pinot noir...

On se rassurera en se disant que le gagnant est certainement plus abordable que les grands crus de Bourgogne. Voila qui pourrait me permettre de juger par moi-même de sa qualité, ce que les tarifs de la Romanée ne m'ont jamais permis de faire.

Et c'est un Bourguignophile qui parle...

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Autriche, Bourgogne, Vins de tous pays | Tags : bourgogne, vin, vignoble, autriche, compétition | Lien permanent | Commentaires (6) | | | |

15 mai 2011

Rachat de Patriarche par Castel: c'est confirmé

Le groupe Castel confirme le rachat de l'activité négoce de Patriarche, y compris les marques Kriter, Pol Rémy, Paul Bur, Léonce Bocquet et Veuve du Vernay à l’export. Ce qui représente environ 40 millions de bouteilles de vins mousseux, et 30 millions de vins tranquilles (Bourgogne et vin de France).

Le montant supposé de la vente tourne autour de 80 millions d'euros.

La transaction ne comprend pas les domaines en propre de la famille Boisseaux (Château de Meursault, Château de Marsannay).

00:12 Écrit par Hervé Lalau dans Bourgogne | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |