18 août 2013

Le Négociant Mystère

J'ai dégusté voici quelques jours un Pouilly-Fuissé "La Combe" assez plaisant. Aromatique (pomme, acacia...), bien gras, assez vif, sans peur ni reproches. J'avais envie de vous en parler. Bien sûr, j'aurais voulu en savoir un peu plus sur son élaborateur, le Négociant-Eleveur Philippe de Bois d'Arnault.

IMG_2843.jpg

Photo H. Lalau

Il s'avère qu'il est totalement inconnu au bataillon.

Malgré une bonne demie-heure de recherches, je n'ai trouvé ni son adresse ni son numéro de téléphone.

Il ne figure même pas dans la liste des négociants bourguignons dressée par le Comité Interprofessionnel des Vins de Bourgogne sur son site

Et à part Béjot, je n'en connais aucun d'important à Meursault.

A quoi peut bien rimer une telle discrétion?

Si j'en crois la fée internet, certains de ses vins (Mercurey, Bourgogne...) sont diffusés chez Lidl.

Serait-ce encore une marque de distributeur, un pavillon de complaisance adopté par le producteur pour éviter qu'on sache qu'il se commet avec le hard discount?

Au delà de mon cas, le consommateur n'a-t-il pas le droit de connaître les coordonnées exactes du producteur? Ne serait-ce qu'en cas de problème?

Que dit la réglementation?

00:11 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, Bourgogne, France | Tags : bois d'arnaut | Lien permanent | Commentaires (5) | | | |

08 juillet 2013

Le Saint Véran de Michel Chavet

Sixième génération de Chavet sur le domaine, Christelle et Christophe Chavet exploitent 10 hectares en appellation Saint-Véran, sur la commune de Davayé (non loin du fameux lycée agricole, pépinière de bien des talents dans cette région du Sud-Bourgogne).
Les sols sont argilo-calcaires, émaillés de cailloux orangés de type «pierre à fusil». En règle générale, les vins du cru sont ont à la fois le gras des climats déjà presque solaire, et la fraîcheur issu d’une minéralité de bon aloi.

Vous aimez le fruit? Vous aimez le rapport qualité-plaisir/prix? Le potentiel de garde? Pensez au Mâconnais...

saint véran,mâconnais,bourgogne,vin,chavet

La Roche de Solutré

Michel Chavet & Fils Saint-Véran 2007
Vert tendre d’une profondeur luminescente, il respire la fraîcheur, la rosée du matin, celle qui accroche ses gouttelettes aux fleurs de sureau et d’aneth. Fougère, aiguilles de pin et mousse complètent le tableau bucolique. Vif en bouche, équilibré d’un gras de bon aloi, il coule sur les papilles, les aguiche de sa tension citronnée, s’assagit un peu pour proposer pâtes de noisette et d’amande. 
Charmeur, il correspond bien à ce qu’on attend des beaux blancs de Bourgogne Sud. Plus élégant que pointu, son gras plaît autant que l’ampleur de sa structure, deux facteurs qui lui donnent du volume, une bouche en rondeur, sans négliger la fraîcheur.

Chardonnay 100% (8000 pieds à l’hectare), vinification en cuve inox, élevage idem 6 mois sur ses lies fines.
Toutes les cuves font la malo. 13° d’alcool.

saint véran,mâconnais,bourgogne,vin,chavet

 

Avec l'aimable concours de Marc Vanhellemont

11:07 Écrit par Hervé Lalau dans Bourgogne, France | Tags : saint véran, mâconnais, bourgogne, vin, chavet | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |