13 février 2014

Wine in the making: Meursault 2013 Clos des Poruzots, de Roux Père & Fils

La maison Roux Père et Fils a essaimé depuis le berceau familial de Saint Aubin pour proposer une assez large gamme d'appellations bourguignonnes, de Chambolle-Musigny à Mercurey en passant par Santenay ou Rully...

Et notamment un Meursault Premier Cru Clos Les Poruzots 2013, proposé à la dégustation à Bruxelles lors de la présentation du millésime 2013 par Le Wine.

Certes, c'est encore très jeune pour un vin qui vient de faire sa malo, et qui ne sera pas sur le marché avant l'automne. Mais il promet.
Le nez de poire et de raisin blanc s'estompera peut-être, mais pas son équilibre en bouche - du gras, mais de la vivacité aussi, un peu de pamplemousse; la finale évoque le coing, le miel et la camomille, avec une pointe de salinité.
Matthieu Roux souligne que sa parcelle est très bien exposée, à mi-coteau (le Premier Cru des Poruzots, orienté Sud, touche aux Genevrières). Il insiste aussi sur le fait qu'il évite de trop recourir au bâtonnage. Il ne cherche pas la richesse à outrance, il aime les vins vivants. Et moi aussi.

photo.JPG

Roux Père & Fils: +33 3 80 21 32 92

00:52 Écrit par Hervé Lalau dans Bourgogne, France | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

08 février 2014

L'école des vins de Bourgogne au salon de l'Agriculture

Du 22 février au 2 mars prochain, de 10h à 18h, l'Ecole des Vins de Bourgogne proposera différents ateliers gratuits de 20 minutes pour permettre aux visiteurs du Salon de l’Agriculture de plonger dans l’univers passionnant des vins de Bourgogne.

A savoir:

-10 minutes pour explorer le vignoble bourguignon à travers ses principales caractéristiques (géographie, terroirs, Climats, hiérarchie des appellations…) ;

-10 minutes de dégustation commentée autour de deux vins (un blanc, un rouge), pour apprendre à regarder, sentir, goûter et expérimenter de nouvelles sensations gustatives.
 
Un formateur accrédité partagera ses connaissances et sa passion.

Plus d'info: BIVB


 

16:42 Écrit par Hervé Lalau dans Bourgogne | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |