17 août 2014

17ème Mondial des Pinots

C'est déjà le dernier jour du Mondial des Pinots, à Sierre. Pour tout dire, je n'ai pas trop envie de partir - l'organisation est bien rodée, l'ambiance conviviale. Il n'y a pas trop de vins (1300, issus de 25 pays, avec une forte proportion de vins suisses), et donc pas trop de jurés non plus - un petit club d'aficionados.

Et pour couronner le tout, le thème est clair: les pinots.

De là à dire sur je n'ai pas eu de surprise, non. Les blancs de noirs, par exemple, m'ont étonné. Cette spécialité helvétique (on la retrouve parfois sous le nom de Dole blanche) consiste à vinifier le pinot noir en blanc. Certains sont très bons, d'autres moins, la plupart décoiffent: on ne sait pas trop pu les classer, certains, minéraux en diable, évoquent le Chablis, d'autres plus gras, le pinot gris. A mon jury, les meilleurs venaient d'Argovie.

Côté pinot noir, j'ai eu mon lot de coups de cœur - du Valais et des Grisons, mais aussi de Bourgogne, de Baden (Kaiserstuhl) et de Nouvelle-Zélande. Ce sont les 4 origines auxquelles mon jury à décerné des médailles d'or.

Dans l'ensemble, toutes médailles confondues - or et argent, ce sont les Grisons qui l'emportent. Serait-ce L'autre pays du Pinot Noir? Il faudra un jour qui j'aille voir...

Les primés au concours seront présentés lors du festival Vinea le 5 septembre en dégustation libre. Si vous y êtes, vous pourrez donc vérifier si nous avons bien fait notre boulot!

00:00 Écrit par Hervé Lalau dans Allemagne, Bourgogne, Europe, Nouvelle-Zélande | Tags : pinot noir | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

09 août 2014

10 ans de prison pour Rudy Kurniawan, faussaire en vins

Ce jeune Indonésien se présentait naguère comme un collectionneur de vins fins. La réalité était plus triviale: il vendait des contrefaçons de vins rares (notamment de grands Bourgogne). Sa petite entreprise aurait duré de 2004 à 2012. Et s'il aura finalement été repéré, c'est notamment parce qu'il allait jusqu'à vendre des millésimes antérieurs à la fondation de certaines maisons. Moralité: si l'on vend de l'histoire, mieux vaut bien la connaître...

Ce jeudi, le tribunal de Manhattan lui inflige 28 millions de dollars d'amende.

Les victimes de M. Kurniawan croyaient faire une affaire, ils ont non seulement perdu de l'argent, mais aussi la face. 

Je me demande s'ils ont jamais ouvert les bouteilles de vin de Magic Rudy, et si oui, s'ils les trouvaient bons.

 

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Bourgogne, Etats-Unis | Tags : kurniawan | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |