20 avril 2014

MW: Cho devant

Je n'en finirais pas de râler à propos des Bordeaux 2013. Et de la complaisance dont ils sont l'objet.

Passe encore que les producteurs assurent la promotion. Mais que des confrères et consoeurs se croient obligés de les appuyer, cela dépasse les bornes.

C'est pourtant ce que fait Jeannie Cho. Cette Master of Wine venue d'Asie n'hésite pas à parler d"un équilibre entre tannins légers et acidité comme on en n'avait plus vu depuis longtemps". Et à vanter les qualités rafraîchissantes de ces vins (la fraîcheur étant aujourd'hui au Grand Cru ce que les plumes sont au lapin). Quant au prix au litre de cette étonnante fraîcheur, Mme Cho n'en souffle mot; il n'y a que des esprits mesquins comme le mien pour s'intéresser à de si basses considérations.

Même en ce jour de Pâques, Mme Cho (MW) pousse un peu loin la charité chrétienne.

J'ai lu avec attention les notes de dégustation d'autres collègues ayant assisté aux primeurs, et dont j'ai déjà eu l'occasion d'apprécier les efforts d'objectivité, comme l'oenologue Fabian Barnes. L'image que je me suis faite ressemble plutôt à celle d'un échouage massif de globicéphales amaigris et désorientés par le mauvais temps qu'à celle d'une pêche miraculeuse. Même en tirant sur l'élastique du langage, la dilution et la verdeur ne deviendront jamais de la fraîcheur. Pour employer une autre comparaison, plus automobile, celle-là, j'ai l'impression que Mme Cho (MW) veut nous vendre une Ferrari avec un moteur de 2CV, mais au prix habituel, en nous vantant le fait que la sous-motorisation nous évitera des accidents.

Ce qui me fait me poser deux questions très existentielles.

Primo, le meilleur équilibre à Bordeaux est-il atteint lors des années de sous maturité, comme 2013? Avec comme question subsidiaire: doit-on modifier l'encépagement bordelais pour être sûr que les cépages ne mûrissent jamais, même dans les années correctes?

Secundo, le titre de MW est-il toujours une garantie de sérieux, de compétence à la dégustation et d'indépendance d'esprit?

Ou s'oriente-t-on vers une nouvelle définition de ce prestigieux acronyme, à savoir "Merchant of Wine"?

 

11:12 Écrit par Hervé Lalau dans Bordeaux, Chine | Lien permanent | Commentaires (9) | | | |

10 avril 2014

Bordeaux 2013 selon Christian Seely: "La presse dénigre"

Suite du feuilleton "Saving Private Bordeaux 2013". Si ça continue, il y aura bientôt autant d'épisodes que dans Brothers in Arms. Ou devrais-je parler de "Plus Belle la Vie"?

Aujourd'hui, c'est Christian Seely qui s'y colle. Le très compétent patron d'Axa Millésime dénonce un "effort concerté de la presse" pour dénigrer le millésime.

Je cite: “What I feel very strongly about this vintage is that there has been more or less a concerted effort since the time of the harvest to talk the vintage down in the press. “Now the wines are starting to come out it’s almost as if there’s a desire in the wine press to see it not work, which is a great shame.”

Moi, c'est drôle, je parlerais plutôt d'un effort concerté des raisins de 2013 pour ne pas être de qualité… de la méchanceté de dame Nature, que même les tries, les  assemblages de cuvée "spécial primeurs", l'ajout d'autres millésimes, la tambouille habituelle, quoi, n'arrive pas à gommer cette année.

Et je trouve même que la plupart  de mes confrères sont trop généreux. Même si quelques châteaux ont fait de jolies choses, joli, ce n'est pas grand. Or les grands crus de Bordeaux nous promettent toujours du grand, pas des vins de soif. C'est là qu'est l'os: on ne peut pas marcher sur la pointe des pieds tout le temps. De temps à autre, même avec la technologie de pointe, on ne peut compenser les déficiences de la matière première.

Quant à la concertation entre les gens de la presse... c'est comme si moi j'accusais les grands crus de fixer ensemble leurs prix. Euh, non, mauvais exemple.

Et puis, la presse, Messieurs les propriétaires, si elle vous déplaît, vous n'avez qu'à plus l'inviter.

Et pourtant, je l'aime bien, Christian.

10:47 Écrit par Hervé Lalau dans Bordeaux, France | Tags : bordeaux | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |