19 novembre 2008

Bilan Carbone à Bordeaux: les résultats

Les résultats du Bilan Carbone de la filière vin bordelaise, réalisé pour la première fois cette année, sont à présent connus.

Le total d'Equivalent Carbone est estimé à 200.000 tonnes, réparties entre 9 postes, dont 5 principaux: les entrants (43% des émissions), constitués prinpalement de verre, de bois et de liège; le transport du vin (18%), le tranport des personnes (12%); l'énergie liée à l'activité viticole (10%) et les autres dépenses d'énergie (8%).

La filière bordelaise s'est engagée à diminuer ces émissions de 15% en cinq ans.

Les pistes pour ce faire: l'allégement des bouteilles, l'augmentation du fret maritime (on redécouvre que Bordeaux est un port!), l'augmentation du fret ferroviaire et la réduction des quantités de produits chimiques.

J'avoue que tous ces chiffres ne me parlent guère; et les bonnes intentions se heurtent souvent à la réalité des marchés. Développer le transport par rail, oui, mais encore faut-il que les lignes existent. Réduire les pesticides. Oui, mais le lobbying des industries chimiques, qui vont jusqu'à contester les mérites du bio, reste très fort.

Mais tout ce qui va dans le sens d'un meilleur respect des ressources naturelles (pas toujours renouvelables) me paraît positif, comme à vous, je le suppose. Alors, affaire à suivre...

 

 

 

17:48 Écrit par Hervé Lalau dans Bordeaux | Tags : vin | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

13 novembre 2008

Choisir-un-vin.fr

Votre beau-frère n'y connaît rien, les sommeliers vous énervent, la presse vous soûle et les gourous vous insupportent, bref, vous ne savez plus à qui vous fier pour la sélection de vos vins? Sautez une étape et demandez à l'oenologue...
C'est en tout cas ce que vous propose "choisir-un-vin.fr", s'il on en croit sa documentation...

"Chaque semaine, choisir-un-vin.fr vous emmène à la rencontre de vins méconnus du grand public, sous la houlette d’un œnologue-conseil de réputation internationale, Jacques Boissenot.
 
L’objectif: rassurer les amateurs lors de l’acte d’achat d’un vin par internet. Les vins proposés sont d’une qualité irréprochable, l’engagement personnel d’un expert.
 
Chaque semaine, une nouvelle sélection est présentée, une campagne de vente débute chaque mardi et se termine le lundi suivant.  Le site propose aussi aux internautes un espace Club Privilège faisant bénéficier aux inscrits des avantages exclusifs et personnalisés.

Installé dans le Médoc où se trouve son laboratoire d'analyses depuis de nombreuses années, Jacques Boissenot, conseille les plus grands crus classés du Médoc : Lafite, Latour, Margaux, Léoville Las Cases, Mouton Rothschild, Ducru-Beaucaillou... mais aussi les plus petits domaines au total, les vins de 180 châteaux passent entre ses mains. Il est également œnologue consultant de réputation internationale.
 
Ses conseils sont précieux et très appréciés au-delà de nos frontières et sous plusieurs hémisphères. Comme l'écrivait le journaliste Jean-Paul Kauffmann, " Boissenot est de ces hommes dont on ne saurait se passer, parce qu'ils ne sont jamais préoccupés de devenir indispensables ".
 
Jacques Boissenot est également propriétaire d'un tout petit domaine, Château Les Vimières (1 hectare et demi) en appellation Margaux et Haut-Médoc."


Quelques mauvais esprits feront sans doute remarquer que l'oenologue, qui fait le vin, est juge et partie, et que les cordonniers sont les plus mal chaussés... D'autres diront au contraire que l'avis d'un homme de l'art est précieux. A vous de juger.

06:46 Écrit par Hervé Lalau dans Bordeaux | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |