25 juin 2009

Rififi à Vinexpo

Avant hier, les organisateurs de Vinexpo et ceux d'Italissima, un pavillon "off" implanté en face du salon, en sont venus aux mains. Vinexpo reproche à Italissima une concurrence déloyale, Italissima accuse Vinexpo d'avoir détourné ses échantillons, et sa directrice Anna Serio accuse même le directeur marketing de Vinexpo François Ley de voies de fait à son encontre.

Tout cela fait le bonheur des huissiers et avocats bordelais. Le Commissaire Général de Vinexpo Robert Beynat, lui, dit ne rien savoir de l'altercation. Mais pour faire bonne mesure, il envisage d'attaquer tous les organisateurs de manifestation "off".

C'est d'autant plus inattendu que lors de la conférence de clôture de Vinexpo, il se flatte du succès de l'édition 2009. Traduisons pour les plus incrédules: le nombre de visiteurs a moins baissé que sur d'autres salons.

Son président Xavier de Eizaguirre (en service commandé) est sur la même ligne: "L’heure n’est plus à la morosité : la confiance est revenue de part et d’autre, les acheteurs sont aux achats et le moral des négociants et des producteurs repart."

Courte réaction d'un professionnel anonyme: "On connaît une définition de l'infini, à savoir l'égo de Robert Beynat".

Et je vous jure que ce n'est pas moi qui l'ai dit.

 

08:13 Écrit par Hervé Lalau dans Bordeaux | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |

21 juin 2009

Les Vins de Bordeaux misent sur la Belgique

800.000 €. C'est le budget publipromotionnel du Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux en Belgique, avec un budget total pour 2009. Investissement logique, quand on sait que les vins du Bordelais représentent à eux seuls 17,3% des rouges consommés en Belgique.

L'activité promotionnelle de Bordeaux au Plat Pays s’accentuera à partir du mois de septembre, avec des actions d’image et de la formation en partenariat avec importateurs, les grossistes, l'horeca et cavistes), sur un thème fédérateur: «Les moments Bordeaux autrement».

Cet axe de communication vise à souligner "une nouvelle façon de consommer les vins de Bordeaux, à des moments différents, et multiples de la vie quotidienne: par exemple à l’apéritif, lors d’un pique-nique, d’un barbecue ou d’un brunch entre amis".

L'intérêt des Bordelais pour le marché belge se manifestera également par la participation massive de leurs vins à Megavino, du 16 au 19 octobre. Un salon dont Bordeaux sera cette année Hôte d’Honneur.

Le CIVB  en profitera pour présenter en exclusivité au public du salon une sélection inédite de «100 Bordeaux Coups de Cœur» sélectionnés par un jury d’experts belges. Disponibles en Belgique entre 4 et 15 Euros la bouteille (prix consommateur), ces vins devraient donc être adaptés au goût et aux attentes du marché. Cette sélection vise en outre à démontrer la grande diversité, l'accessibilité et la versatilité des vins de Bordeaux.

08:22 Écrit par Hervé Lalau dans Bordeaux | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |