22 août 2010

La Place de Bordeaux fausse-t-elle la concurrence?

Sur son excellent blog, Wine-Life, mon confrère Oliver Styles consacre un long billet au "cartel du sherry"... et aux Grands Crus bordelais. Partant de la récente condamnation des 9 bodegas de Jerez pour entrave à la concurrence, Oliver se demande si le système des primeurs n'aboutit pas aussi à une entente sur les prix...

C'est bien pensé, bien argumenté, bien écrit.

C'est ici

17:01 Écrit par Hervé Lalau dans Bordeaux, Espagne | Tags : bordeaux, sherry, vin, vignoble, marché, concurrence | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

11 août 2010

Yquem, comme si vous y étiez

Ce qu'il y a de bien, avec ce blog, c'est qu'on fait des rencontres. Oh, je rassure ma femme, pas le genre de rencontres qui détruisent un couple (encore que, pour celles qui ne supporteraient pas le vin...).

Mais bref, grâce à lui, j'ai fait la connaissance, toute virtuelle, de Laurent Gibet. Un vrai passionné de vin,  porte-parole de l'antenne toulousaine d'un club de dégustation intitulé, ça ne s'invente pas, "In Vino Veritas". Oui, comme la revue pour laquelle je travaille. Mais c'est un hasard.

Champion de dégustation (il vient d'être sacré champion de France, avec son camarade Miguel Sennoun), il ne recule devant rien pour parfaire ses connaissances. Il va ainsi faire un passage en Belgique à l'automne, pour préparer le championnat d'Europe. Et puis, il visite quelques menues propriétés.

Yquem, par exemple. Ca vous intéresse de lire ses notes de dégustation? Moi oui, parce que je n'ai pas tous les jours l'occasion de faire une verticale de ce "petit Sauternes"...

bordeaux 014.JPG

IVV Toulouse en vadrouille chez Yquem

 

Alors voila:


"Sandrine Garbay, toujours aussi sympathique, nous a reçus à Yquem samedi dernier.

-Un très grand 2009 (19/20) en offrande fruitée en effet. Plein, fin, interminable. Qui sait s'il ira aussi haut que le monumental 2001 ?


-Un 2007 un peu plus roboratif (à ce stade ?).

-Un 1997 qui évolue assez vite, sur les amers, intéressant.

-Un 1988 complexe et long, éclatant de fraîcheur, qui venge celui que j'avais ouvert il y a un mois (éteint, problème de bouchon ?).

-Prudence sur le (mauvais) commentaire récent sur le 1995, en phase très ingrate probablement (un aparté de notre hôtesse).


-Un "Y" 2007 pur et doté mais je n'aime guère le sauvignon bordelais (à quelques exceptions près, en particulier quand le sémillon prend le dessus comme dans le cas de Laville Haut-Brion)."

Alors, heureux, les aficionados?

Merci qui? Merci Laurent!

09:31 Écrit par Hervé Lalau dans Bordeaux | Tags : vin, dégustation, yquem | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |