29 septembre 2010

Une nouvelle directrice pour Phélan-Ségur

La semaine dernière, au détour d'un post concernant la mise en route du nouveau label des crus bourgeois, je vous parlais du Château Phélan-Ségur, ou plutôt de son co-propriétaire, Thierry Gardinier.

J'apprends que le domaine vient d'engager une nouvelle directrice en la personne de Véronique Dausse.

Une femme au fameux pedigree, puisqu'après un passage chez Skalli et William Pitters, elle a été responsable marketing  au CIVL, puis successivement directrice export et directrice commerciale marketing chez Champagne Nicolas Feuillatte, et enfin directrice générale commerciale et marketing chez Jeanjean.

Cette nomination ne donne que plus de poids aux déclarations de Thierry Gardinier quand il dit vouloir remettre Phélan Ségur "en tête du train de grandes marques de Bordeaux". 

Faisons confiance à Mme Dausse pour "donner du contenu" à cette marque, "la faire vivre".

Un point important, à mon humble avis de marketter amateur: le vin est excellent.

00:11 Écrit par Hervé Lalau dans Bordeaux | Tags : bordeaux; saint estèphe, phélan ségur | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

25 septembre 2010

Cru Bourgeois, le label

L'encre sur les communiqués de l'annonce des nouveaux Crus Bourgeois est à peine sèche que François Nony, responsable de la communication de l'Alliance, nous dit déjà qu'il s'attend à ce que bon nombre de ceux qui ont été labelisés restent dans le "club" au fil des années.

Voila qui est curieux, puisque l'on repart de 0 à chaque millésime... Comment présumer que la qualité restera la même, quand tant de paramètres climatiques, mais aussi humains, peuvent intervenir?

C'est d'ailleurs là tout l'intérêt du nouveau système, censé couper l'herbe sous le pied des détracteurs de l'ancien classement, trop subjectif à leur goût, et qui octroyait la mention à tous les millésimes, les bons comme les autres.

Au fait, la communication des nouveaux promus, qui ne sont labélisés que pour une année, va devoir être sérieusement encadrée.

Alors que certains dans le "club" réclament déjà une hiérarchie au sein des Crus Bourgeois, il serait plus prudent d'attendre de voir ce que devient le label, la confiance réelle qu'il inspire aux acheteurs, la valeur ajoutée qu'il confère au vin.

 

 

00:24 Écrit par Hervé Lalau dans Bordeaux | Tags : crus bourgeois, vin, vignoble | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |