05 novembre 2015

Best of Wine Tourism en Aquitaine

Il fut un temps, pas si lointain, où les châteaux du Bordelais snobaient le touriste. Ce n’est plus le cas aujourd’hui : le Centre régional du Tourisme estime à 3,3 millions  par le nombre de visites dans le vignoble aquitain, dont près de 40% sont le fait de visiteurs étrangers.

L’oenotourisme est donc devenu un enjeu majeur pour la région. Depuis 2002, il a son prix annuel, les «Best Of Wine Tourism» (en franglais dans le texte), qui viennent d’être décernés à Bordeaux. Cette année, pas moins de 92 domaines viticole étaient en lice ; 20 ont été primés, dont 6 ont reçu le prestigieux «Best of d’Or» - la récompense de la meilleure initiative par catégorie.

Les voici, par catégorie :

Architecture & Paysage : Château Carbonnieux (Pessac-Léognan)

Découverte & Innovation : Château de Reignac (Entre Deux Mers)

Hébergement : Domaine de la Grange Neuve (Bergerac)

Restauration : Château La Dauphine (Fronsac)

Services oenotouristiques : Lynch Bages (Pauillac)

Valorisation touristique des pratiques environnementales : Château Coutet (Saint-Emilion).

Voilà donc six adresses à retenir pour les amoureux du vignoble aquitain – peut-être vous ?

 

00:14 Écrit par Hervé Lalau dans Bordeaux, France | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

05 septembre 2015

La Cité du Vin perd ses civilisations

Ce devait être le Centre Culturel et Touristique du Vin, mais après moultes réflexions (on avait même demandé au peuple s'il avait des idées), les responsables ont décidé de changer son nom: ce serait la Cité des Civilisations du Vin.

413301243.png

Sauf que les responsables ont réfléchi à nouveau; suite à des sondages, il s'avère que ce beau nom est trop long, trop compliqué, bref, ce sera la Cité du Vin. Comme aurait dit Freud, malaise dans la civilisation.

On travaille déjà au nouveau logo. En espérant qu'on n'en change plus.

Une chose est sûre: la cité se situera bien bien à Bordeaux - enfin, en périphérie, ce qui évite le clash avec les magnifiques immeubles 18ème.

Car le bâtiment est presque terminé. D'aucuns le comparent à une attache de caravane. On a les attaches qu'on peut. 

Le projet a eu au moins un point très positif: soutenir le secteur. Le secteur du bâtiment, s'entend.

Pour le secteur viticole, il est trop tôt pour se prononcer.

J'ai comme un doute (les gros machins de ce type ne m'attirent guère). Mais je me trompe peut-être. Qui sait, c'est peut-être tout ce qu'attendent les consommateurs de boissons aromatisées à base de vin pour revenir à l'original.

 

Sans oublier les jeunes que le vin effraie, ennuie, ou indiffère.

Après les Chtis à Mykonos, les Ch'tis à la Cité de Bordos?

 

00:03 Écrit par Hervé Lalau dans Bordeaux, France | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |