14 novembre 2011

Vous êtes plutôt Pisse-Dru ou Père Lagrolle?

La guerre des Beaujolais Nouveau de GD reprend de plus belle cette année entre Pisse-Dru (Patriarche) et Le Père La Grolle (Boisset).

L'an dernier, les deux marques ont vendu à elles seules 1/3 de tous les BN en France. La première soutiendra ses ventes par des spots en radio, de l'affichage en magasin et du matériel PLV, notamment. Est-ce son intégration dans le groupe Castel? Pour la première fois, la marque sera aussi proposée en BIB.

Quant à Boisset, il a prévu pour Le Père La Grolle, une campagne d'affichage 4x3 dans les principales villes de France et du matériel de promotion en magasin, en coordination avec les autres marques du groupe comme Honoré Lavigne et Thorin.

 Vous savez que je suis taquin. J'imagine ces Nouveaux-là aux Primeurs de Bordeaux, les collectionneurs pisse-vinaigre en costume trois pièces commandant du Pisse-Dru et les investisseurs en souliers vernis achetant du Père La Grolle...

18:15 Écrit par Hervé Lalau dans Beaujolais, Bordeaux | Tags : beaujolais, vin, vignoble, gd | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

13 novembre 2011

Trois beaux Bordeaux rouges de Gonet-Médeville

En descendant vers la Bourgogne, quoi de plus naturel, quand on vient du Nord, de faire une halte en Champagne?

Ce qui est peut-être moins naturel, c'est d'y déguster des Bordeaux. Et qui plus est, quand on est chez Gonet-Médeville, bien connu pour ses Sauternes de grande garde, d'y déguster de jeunes Bordeaux rouges... mais je n'en suis plus à un paradoxe près, et ce qui compte, en définitive, c'est ce qu'il y a dans le verre.

Julie Médeville (la Bordelaise) et Xavier Gonet (le Champenois) mettent de la passion dans tous leurs vins, d'où qu'ils viennent.

gonet médeville,bordeaux

Xavier et Julie Gonet Médeville

Cru Monplaisir 2010

Vin de cuve, majoritairement, avec un tout petit peu de bois (10%  du lot). Petit fruit, mûr, groseille,  bonne acidité, rond, souple. Frais tout de même. Plaisir immédiat. Merlot bien mûr.
Pas mal, pour un simple "Bordeaux de paluds"! 14/20

Graves Respide Médeville 2009

60% cabernet sauvignon, 40% merlot.
Cerise griotte, fumé, bois fin, s'ouvre lentement. Bouche très croquante, assez ample, classique, gibier. 14,5/20

Château les Eyrins 2009 Margaux

Face à Labégorce, sur un sol riche en graves, ce château (naguère dans les mains de l'ancien maître de chai de Château Margaux) présente un vignoble complanté à l'ancienne de cabernets et d'un peu de petit verdot.
Superbe fond, la race du Margaux et un côté accessible au nez, fruit bien mûr, confiture de fraise, texture soyeuse, soie sauvage, pas envahissant mais très ample, frais, profond mais pas dur comme un Pauillac, par exemple. 15000 bouteilles seulement. 15/20

gonet médeville,bordeaux

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Bordeaux, Champagne | Tags : gonet médeville, bordeaux | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |