22 janvier 2013

France Vins, petit debriefing

La France de Vin était à l'honneur, hier, à Zaventem, par la grâce de Sopexa et de son salon France-Vins.
Pas moins de 96 producteurs, issus de 11 régions de l'Hexagone, étaient présents.

Autant vous le dire tout de suite, je n'ai pas tout dégusté.
Mes coups de cœur sont donc autant de coups de sonde, pour ne pas dire des bouteilles à la mer. Les voici...

Photo.JPG

Je vous parlais de Sabazan, il y a quelques jours.

Voici un autre domaine des Producteurs Plaimont découvert à France-Vins


Cornet & Cie, Collioure Rosé 2011 (belle couleur, cerise, grenadine et route la belle structure d'un vrai vin)

Château Arricau-Bordes; le Pacherenc de Vic Bilh 2010, pour sa belle "buvabilité" et le Madiran 2009, très fuité mais aussi très structuré

Domaine de Pierre, Lionel Gosseaume, Touraine blanc 2011 Cuvée Les Sauterelles (pamplemousse, bel équilibre gras-acidité). Le Touraine Oisly 2011 "Climat n°1" est aussi très plaisant, sous ses airs tropicaux

Domaine des Ballandors (Tatin), Quincy 2011 (agrumes et fleurs blanches, bien vif)

Jean-Marc Brocard, Petit Chablis, Chablis, Chablis Premier Cru et Chablis Grand Cru (toute la gamme des minéralités... et de l'élégance). Mon coeur balanec, mais hier, j'ai particulièrement apprécié le Premier Cru Vaulorent 2010. Les Premiers Crus 2011 sont promtetteurs, mais encore au berceau...

Château Villerambert Julien, Minervois 2010, Cuvée Opéra (fruits rouges et noirs bien mûrs, belle matière mais de la fraîcheur en finale).

Adresses sur demande

00:18 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, France | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

20 janvier 2013

Le vin, produit noble, en grande distribution

Quand j'en parle avec eux, les acheteurs de la grande distribution (dont certains sont de vrais amoureux du jus de la treille) jurent leurs grands dieux que le vin, produit noble, bénéficie chez eux d'un traitement tout particulier.
On jugera de la crédibilité de ce discours en examinant les deux photos ci-dessous. C'est tout frais d'hier...

photo.JPG

Allez, m'sieurs dames, on déstocke!

photo copie.JPG

Glicine de Corvo à 4 euros, le pied... je vous mets une botte de carottes en plus?

 

Empiler des fins de stocks dans des cagettes à légumes, en effet, voilà bien un traitement particulier.
Le pire, c'est que cette présentation attirera bien quelques chalands, persuader de faire la bonne affaire.

-Et l'image?

-Quoi, l'image? On déstocke, oui ou non?

Notez que les acheteurs n'y sont sans doute pour rien, le déstockage se décidant le plus souvent au niveau des magasins.

11:25 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, France, Italie, Vins de tous pays | Tags : déstockage, grande distribution, vin | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |