18 juin 2013

Epreuve de Maths au Brevet: combien pour le raisin dans ce Cava?

C'est l'épreuve de maths au Brevet, alors à vous de jouer.

1° Etudiez le document ci-dessous. Vous y trouverez le prix d'une bouteille de Cava.

Notez ce prix. (noté sur 10 points)

IMG_2601.jpg

2° Enlevez les accises et la TVA... (sur 7 points).

3° Enlevez le coût d'élaboration (prise de mousse, liqueur d'expédition, remuage, dégorgement, stockage sur lattes, estimé à 40% du prix final hors taxes). (sur 1 point)

4° Enlevez le transport, la bouteille, l'habillage et les cotisations au Conseil Régulateur de la Dénomination d'Origine Cava (estimés à 20% du prix total hors taxes). (sur 1 point)

5° Enlevez la marge de l'importateur et/ou du distributeur, estimée à 30% du prix total hors taxes (sur 1 point).

6° Estimez en euros le coût du le kilo de raisin dans la bouteille, sachant qu'il faut environ un kilo de raisin pour une bouteille de 75 cl. Arrondissez à la décimale supérieure.

Vous avez quatre heures.

11:32 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, Espagne, France | Tags : vin, cava, prix, coût, économie | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

17 juin 2013

Nouvelles du front de la francophonie (ou l'exception culturelle à la Belge)

La scène se passe au Shopping de Nivelles (Wallonie, Belgique francophone).

Je me gare près du Car Wash. Quittant le parking, je rentre dans le hall du shopping, je passe les boutiques Take Off et Ikks Women, je tourne à droite et je laisse la devanture du Jbc à gauche - ce sont les Days Of Summer.

Chez Jules, à côté, la promo Love Road m'incite à me rhabiller pour les holidays.

IMG_2587.jpg

Quelques pas plus loin, le Free Record Shop me propose ses DVD, Coolcat ses t-shirt, Mac Line ses iPad. Je laisse America Today et Lipstick à ma droite, le Mobistar Center à ma gauche et j'entre chez Delhaize.

A la caisse, trois slogans attirent mon attention:

This bag is Green
Quick Scan
Self Scan

IMG_2585.jpg



Je n'ai rien inventé: toutes ces enseignes, tous ces panneaux existent.
Depuis le temps qu'ils sont là, personne ne remarque plus qu'ils sont en anglais.

A l'heure ou l'on glose sur l'exception culturelle, constatons qu'en Belgique, où l'on est si sensible à l'emploi des langues (surtout à ne pas employer celle de l'autre communauté quand on n'y est pas contraint et forcé), les grands groupes ont tranché: ce sera l'anglais pour tout le monde.

On peut rigoler de la Loi Toubon, qui oblige à tout afficher en français en France, mais de temps à autres, en Belgique, on se dit qu'elle a peut-être... du bon.

14:10 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, Europe, France | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |