21 septembre 2014

Eric, Andy, si vous me lisez...

Comme je reviens de Limoux, je suis allé faire un petit store check du rayon bulles dans la GD belge, pour me rendre compte de la place de cette vénérable appellation (et de sa petite soeur le Crémant de Limoux). Et là, j'hallucine, chez Carrefour Market, les deux sont aux abonnés absents.

Plus globalement, la portion dévolue aux vins mousseux français - Champagne, Crémants ou autres - est de plus en plus congrue.intro_ferriol104112.jpg

N°1 en facings au rayon bulles chez Carrefour

Que reste-t-il, outre les Champagnes, qui concourent dans une autre catégorie de prix?

Deux Crémants d'Alsace, un Crémant de Bordeaux, un Saumur, un Crémant de Loire, un Crémant de Bourgogne, une Clairette de Die, un Pétillant. Je n'ai vu ni Crémant de Limoux, ni Crémant du Jura (ils sont pourtant si bons!). 

A noter que ces bulles françaises ne bénéficient pas d'une grande exposition (deux à quatre facings au maximum), pendant que certains Cavas et Proseccos, eux, en ont jusqu'à 7. 

Et oui, ce sont ces deux produits qui taillent des croupières aux mousseux Made in France. Et dire qu'il y a encore dix ans, l'Hexagone régnait en maître sur cette catégorie!

Le plus étonnant, sans doute, c'est de constater qu'un mousseux australien de Yellow Tail a autant de visibilité en Belgique qu'une bonne vieille marque comme Ackerman.

J'ai quand même un peu de mal à comprendre la logique d'implantation - on ne peut même pas dire sur ce sont les grandes marques qui sont avantagées: le record du plus grand nombre de facings est détenu par Ferriol (Covides), un Cava dont vous n'avez sans doute jamais entendu parler. 

Tiens, j'ai vu que mes copain Eric Boschman et Andy de Brouwer ont été choisis par Carrefour pour incarner sa foire aux vins 2014. "Hypersommeliers", qu'ils sont, à présent.

Eric, Andy, si vous lisez, pouvez-vous leur demander comment ça marche, l'implantation du rayon hyper-bulles?

10628025_266026960188447_4139679790035674024_n.png

Publicité gratuite - ce sont deux copains!

05 septembre 2014

Faut-il mieux protéger les noms de lieu?

La Brasserie de Saint Omer (Pas de Calais) produit à façon pour le groupement E. Leclerc une bière du nom d'Alverigem.

Or, Alveringem est une commune belge de Flandre Occidentale.

Apparemment, tant que la commune n'est pas enregistrée comme nom de marque, c'est le premier qui dépose le nom qui en est le propriétaire.

Mais n'y-a-t-il pas un risque de tromperie pour le consommateur, qui pourrait prendre la marque pour ce qu'elle ne garantit pas, à savoir une origine? D'autant que la dernière vraie brasserie d'Alveringem, la Mout & Brouwhuis De Snoek, a fermé ses portes en 1952 - c'est aujourd'hui un joli "musée de la soif".

Je pose la question.

 

Diablotin-piquant-635x395.png

Diablement belge? Crème de fromage d'abbaye?

A propos de l'utilisation des noms de lieu à des fins marketing, on peut trouver bon nombre d'exemples.

Ainsi, une bonne partie des fromages Maredsous (du nom d'une abbaye namuroise) sont produits, non pas dans l'abbaye, mais en France ou en Slovaquie par le groupe Bel. Les bières du même nom étant quant à elles brassées chez Moortgat en province d'Anvers.

De même, la plupart des charcuteries vendues en Belgique sous la marque Aoste n'ont non seulement aucun rapport avec la Vallée d'Aoste, mais ne sont pas non plus produits dans le hameau français du même nom, mais à côté de Gand.

Le cas le plus énorme est le Swiss Cheese - c'est sous ce nom que sont vendus aux Etats-Unis les fromages de type Emmenthal (tiens, encore une dénomination tombée dans le domaine public), qu'ils soient produits dans l'Illinois, le Dakota du Nord ou au Texas.

En comparaison avec ce genre de pratiques, le secteur vin nous paraît bien vertueux. Certes, une origine n'a jamais garanti la qualité; pas question pour une marque de s'emparer d'un nom d'AOC et de diffuser sous ce nom un vin produit ailleurs. Et comme consommateurs, je pense que nous préférons tous que les mentions sur une étiquette ne soient pas source de confusion.

09:01 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, France | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |