20 août 2014

Rions un peu: le français en version discount

Depuis quelque temps, Lidl Belgique, qui veut sortir du ghetto du décompte dur, mise sur les vins. À la rentrée 2013, déjà, le distributeur allemand avait communiqué autour d'une offre de 40 vins spécialement achetés pour l'occasion; voila qu'il remet le couvert, cette année, avec quelque 90 références.

Si je vous en parle, c'est surtout pour faire l'exégèse de la phrase de son porte-parole, Julien Wathieu, à propos de cette opération. Je cite:  "Les ventes avaient été assez positives".

A l'heure de la textolangue, du franglish, du newtalk et du politiquement correct, je ne m'étonne plus de rien, bien sûr.

Mais comment des ventes pourraient-elles être autrement que "positives"?

Et peuvent-elles être plus "plus ou moins positives", ou même "assez positives"?

Seule leur évolution peut être positive - ou pas.

Par ailleurs, c'est bien le moindre que M. Wathieu se montre raisonnablement satisfait: je suppose que si les ventes avaient été négatives (c'est à dire, qu'on avait moins vendu que rien, pour parler clair), Lidl ne reconduirait pas le programme.

Ou bien faut-il y voir l'émergence d'un français discount, d'une langue au rabais qui arrondit les angles comme un discounter arrondit les prix?

16:46 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

Un grand moment de dégustation chez IVV

C'était hier après-midi, chez In Vino Veritas, pour la dégustation "découvertes" - autrement dit, des vins de tous les horizons. Et à l'arrivée, sur 18 vins, nous en avons sélectionnés 17.

Du jamais vu, du jamais bu! Mais c'est que tout ou presque, était bon. Bon et varié, du Sauternes au Chénas en passant par un Maury Sec, un Saumur blanc, deux Montagny, un Côtes du Rhône, un Rasteau, un Bandol...

photo.JPG

De gauche à droite: votre serviteur, Marc Vanhellemont, Daniel Marcil et Johan Degroef (Photo Ph. Stuyck).

Si, comme le montre la photo, le sourire était de rigueur, croyez-moi, ce n'est pas le cas à chaque dégustation.

Le plus dur, ce fut de répartir les bouteilles pour les commentaires!

La suite dans quelques jours...

 

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Beaujolais, Belgique, Bourgogne, France, Languedoc, Loire, Midi, Roussillon | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |