19 mars 2008

Un gouvernement, ça s'arrose!

Fêtons l'arrivée prochain du nouveau gouvernement belge en ouvrant quelques belles bouteilles...

CHATEAU REYNDERS

Un blanc comme neige issu d'un cépage de raisin bleu.
Au nez, il développe des odeurs de sainteté mais qui font vite place à des notes plus poivrées.
Une attaque mielleuse s'estompe assez rapidement pour faire place à une vigueur qui a tendance à dominer.
La lente maturation a permis l'établissement de la pourriture noble et est typique de cette lignée de vins qui se plaît en accompagnement de plats luxueux tels caviar, homard et langoustes.
On évitera toutefois de le servir avec de la viande rouge ou avec des plats cuisinés avec des agrumes, les oranges en particulier afin d'éviter de mettre en évidence sa tendance dominatrice.
Ce vin est assez difficile à accorder mais sera parfait avec un waterzooi à la gantoise.

NUIT ST MILQUET

Un rosé de bonne facture à la couleur franchement orangée.
Ce vin présente au verre une jambe grasse mais sans excès.
Selon moi, ce vin mérite qu'on l'oublie quelques années en cave car il semble encore un peu trop vigoureux.
On évitera de le servir après un Château Reynders car celui-ci a tendance a amplifier son acidité naturelle assez marquée.
Bref un vin que l'on sortira aux grandes occasions de façon à prolonger un peu une soirée entre amis par exemple.

CLOS DI RUPO

Un vin rouge italien qui sait se retenir.
On sent qu'il a été élevé en barrique de vieux chêne équilibrée par une tendance féminine assez prononcée. Cette tendance est parfaite pour accompagner un plat tel qu'une cuisse de biche auprès de laquelle il saura rester neutre.
Il semble être à son apogée. Il est à boire dès à présent de façon à ce que ses arômes ne s'éparpillent pas. On évitera toutefois de le servir en présence de jeunes viandes vigoureuses.
A noter que l'année 2007 n'a pas donné un grand vin, il a en effet souffert du climat pourri qui a sévi dans sa région de culture

 

Posté par Michel Aubert, Champion du Monde de la Parlotte

11:47 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

28 février 2008

Effervescence de Roisin, vue par Xavier Faber

L'ami Xavier Faber (Meilleur Sommelier de Belgique 2000) s'est fendu d'un très joli commentaire sur la nouvelle création de Roisin... Quand, comme moi, on apprécie et le dégustateur, et le producteur, alors, comment ne pas leur faire une petite place sur ce blog?

"Ludovic Boucart a de nouveau frappé! Son premier «SPARKLING» nous avait déjà surpris; mais là, il a fait encore mieux. Ce nouveau Sparkling rebaptisé pour l’occasion L’EFFERVESCENCE DE ROISIN se présente avec une belle collerette de bulles très fines et de longue tenue. Le nez est ouvert sur l’arôme de rhubarbe mais plus discret que sur la première cuvée. On y découvre également des arômes de fruits blancs comme la pêche, s’y mêle une touche de fraises des bois et de brioche. Ce qui surprend le plus est le caractère vineux du nez, on se croirait sur un vin avec plus de maturité. La bouche vous emmènera quant à elle dans un univers de fraîcheur, d’une mousse riche et onctueuse et d’un très bel équilibre tout en rectitude et complexité.

Quittons le rôle de l’apéritif, ce qui ne vous est pas interdit non plus bien sûr, pour accompagner des plats de types asiatiques mais aussi une viande blanche. Il n’y a rien d’autre à dire que «Bravo Ludovic, tu nous a encore épaté». Que les derniers qui pensent que les vins de fruits c’est juste bon à boire le Dimanche se convertissent immédiatement!"

Xavier Faber


Vinification:  Pressurage direct, fermentation en cuve inox thermorégulée de quatre semaines, six mois d’élevage sur lies fines dont 10% en fût de chêne, seconde fermentation en bouteille suivie d’un élevage sur lattes de 10 mois

 

1171 Xavier Faber
Xavier Faber

 

07:22 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |