19 décembre 2008

BRUXELLES VINS

J'ai rencontré Cici Olsson et René Sépul chez l'ami Boschman, voici quelques semaines. "Chineurs d’émotions", ces deux passionnés du texte et de la photo nous convient à travers «Bruxelles Vins» à une promenade, que dis-je, à une initiation multisensorielle. Le communiqué est déjà une sacrée mise en bouche:

"Adresses secrètes, confidentielles et reconnues - celles qu’on se refile au coin d’un zinc ou autour d’un millésime - se succèdent donc au fil des pages, accompagnées des portraits grandeur nature de Personnages ayant en commun la passion du vin: sommeliers, restaurateurs, acheteurs, importateurs, distributeurs, ...
 
Toutes proportions gardées, les Belges figurent parmi les premiers amateurs de vins et de Champagne au monde. «Bruxelles Vins» leur ouvre dès lors les portes des bars & restos à vins les plus cotés, des cavistes les plus exigeants, des épiceries fines et autres lieux insolites faisant la part belle à la dive bouteille.  Sans oublier la tendance du moment: les cours de cuisine, qui conjuguent mets et vins, et de dégustations oenologiques, répondant ainsi aux envies d’un public de plus en plus large d’esthètes ou de profanes".

Et pour nos amis belges, "Cela se passe près de chez vous!"

Plus d'info: rene@shadowsopinions.com

07:06 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique | Tags : vin | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

12 décembre 2008

Les jeunes belges et le vin

Notre confrère Alain Bloeykens rend publique dans le magazine Retail une enquête effectuée auprès de 3.146 jeunes belges entre 16 et 18 ans.

Celle-ci tendrait à montrer que les jeunes entrent en contact avec le le vin assez tôt dans leur vie, grâce à des amis ou à leur famille: premier verre avant 14 ans pour un jeune sur cinq, entre 14 et 16 pour 40%, entre 16 et 18 pour 30%. Seuls 2% des jeunes interrogés n'ont encore jamais bu de vin avant 18 ans.

La moitié des sondés déclare boire du vin presque chaque semaine, mais il s'agit généralement de  vin mousseux, et dans une moindre mesure de rosé, puis de blanc. Le rouge, pourtant de le produit le plus consommé en Belgique, n'appararaît qu'en dernière position chez les jeunes. 

Alain Bloeykens constate une certaine amélioration de l'image du vin chez les jeunes: "A peine 3 jeunes sur 10 estiment encore que le vin est ringard et la moitié des jeunes interrogés qualifient même le vin de trendy".

Où les jeunes boivent-ils du vin? Au café (pour 80%) ou au restaurant (61%) plutôt qu'à la maison (38%). 20% boivent aussi du vin en discothèque, surtout du mousseux.

Trois 3 jeunes belges sur 4 trouvent tout de même le vin "trop difficile", et 7 sur 10 estiment que l'offre est trop vaste. Ils ne s'y retrouvent pas dans les étiquettes ni dans les informations concernant les accords vins et mets. "Les jeunes trouvent que l'on fait des associations avec des plats qui ne les concernent pas", souligne Bloeykens. "Ils veulent savoir quoi boire avec une pizza, des spaghettis, de la nourriture chinoise, etc."

Plus d'info: Retail Magazine

07:20 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique | Tags : vin | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |