30 avril 2009

1001 supermarkt wijnen

Un petite pub pour le dernier ouvrage de Simonne Wellekens; "1001 vins de supermarchés".

Je ne suis pas toujours fan des vins de supermarchés, mais de Simonne, si...

En langue néerlandaise uniquement.

 

De 2e editie van "1001 Supermarkt Wijnen", van de hand van onze vriendin Simonne  Wellekens, is verschenen bij Borgerhoff & Lamberigts.
Twee edities, en nu al een referentie onder dit type van boeken. U weet dat  de supermarkt ons favoriet wijncircuit is... niet dus. Maar ja, 80% van  de wijnen die in België verkocht worden, vindt men in de grootdistributie.
Simonne heeft de 5 ketens geselecteerd die het populairst zijn in Vlaanderen: Aldi, Alvo, Carrefour, Colruyt, Delhaize, Makro en Spar. Haar wijnselectie is serieus, haar commentaar precies. Toch hadden we over een paar wijnen graag iets meer te weten gekomen: bij Aldi heeft ze bijvoorbeeld de Côtes du Rhône 2006 en de Montepulciano d'Abruzzo 2007 geproefd, maar ze is vergeten er de naam van de kelders bij te vermelden.
Nog een laatste opmerking: tegenwoordig treft men vele grands crus aan in de rekken van de grote ketens... en dus ook in dit boek.

07:15 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

13 avril 2009

Mandarine Napoléon en mains Bataves

Une des rares liqueurs encore en mains belges, la Mandarine Napoléon (inventée par le chimiste de l'Empereur Napoléon, et commercialisée par ses héritiers belges), a été cédée par la famille Fourcroy au Néerlandais De Kuyper, lui-même spécialiste des liqueurs pour cocktails (chiffre d'affaires annuel: 200 millions d'euros).

Fourcroy reste cependant distributeur de la marque en Belgique et au Luxembourg.

Le groupe Fourcroy traverse une passe difficile, tant au plan de ses performances commerciales que de son actionnariat (familial). La vente de ce joyau de famille a dû coûter aux actionnaires familiaux. Même si, depuis l'an dernier, la direction opérationnelle du groupe n'est plus aux mains d'un Fourcroy, une telle vente n'aura pas pu se faire sans l'aval de la famille, à savoir, depuis la mort de Jean-Lou Fourcroy, sa fille Olivia, son frère Georgy et son neveu Alfred-Alain Fourcroy (ces deux derniers sont en mauvais termes).

Voila qui relance les spéculations sur la vente par Fourcroy de toute ou partie du parc des magasins ISPC (Breda, Gand, Utrecht, Liège). L'inauguration d'un cinquième magasin à Nivelles ayant été au moins provisoirement abandonnée.

 

 

 

 

07:36 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |