26 mars 2009

Carrefour va-t-il sortir de Belgique?

Pierre-Olivier Beckers, Administrateur délégué de Delhaize, se dit intéressé par le rachat de certains magasins Carrefour en Belgique, "pour compléter notre réseau".

Voila qui relance les spéculations sur l'éventuel départ de Carrefour de Belgique; spéculations nées d'une déclaration récente du PDG suédois de Carrefour, Lars Olofsson, lors de l’annonce des résultats du groupe: "Nous ne sommes pas du tout satisfaits de nos performances en Belgique et en Italie et nous devons trouver une solution".

Parler de départ, c'est peut-être aller un peu vite en besogne. Carrefour Belgique, qui est actuellement en cours de reformatage (un de plus), pourrait ne céder qu'une partie de son parc.

J'ai longtemps suivi les évolutions de la grande distribution. On y vend beaucoup de choses, même des salades.

18:36 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

05 février 2009

Honorons Mercure

Hier matin, avec mes amis Wiliam Wouters (Il Pazzo) et Gérard Devos (IVV), j'ai participé à la sélection des vins Mercure. Rappelons le concept, plutôt intéressant: la chaîne hôtelière fait appel à des experts, sommeliers, journalistes, mais aussi aux oenophiles au sein de son propre personnel, pour sélectionner le produits qui figueront en meilleure place sur sa carte des vins. Profitons de l'occasion pour rappeler qu'avec des marges très réduites, Mercure permet à ses clients d'accéder à des vins plus intéressants que la moyenne des autres établissements, toutes choses étant égales par ailleurs, et ça, comme amoureux du vin, je ne peux qu'applaudir des deux mains (uen fois posé mon verre, bien sûr).

 

Mercure_Logo

 

D'où mon empressement à accepter la petite charge qui m'a été confiée aujourd'hui, celle de présider une des tables, de déguster au côté de 6 autres dégustateurs, de les laisser s'exprimer, et de faire la synthèse des commentaires.

Quatorze vins rouges de différentes régions de France hors Bordeaux et Bourgogne étaient présentés à notre table, notre mission était d'en sélectionner trois.

Nous sommes parvenus assez rapidement à un consensus à propos de cinq vins. Nous les avons regoûté, les avons commentés ensemble, puis nous en avons extrait notre trio.

Le voici donc, avec les commentaires communs.


Crozes-Hermitage 2007 Domaine Belle

Beau nez profond de fruits noirs, de mûres, de fruits des bois, mâtné de réglisse et de notes plus giboyeuses; e, bouche, beaucoup de souplesse, la finale, moyenne, se termine sur des épices. Un vin facile à assortir sur pas mal de plats, un succès assuré en restauration.

 

Gigondas Château de Trignon 2007

Au nez, ce sont les épices qui dominenet (poivre noir, muscade), au desus de notes de fruits bien mûrs; la bouche est chaleureuse, on est face à un vin solaire, à la bone charpente acide, cependant.

 

Côtes de Provence (Cru Classé) Château du Galoupet 2006:

Autant les deux vins précédents ont fait l'unanimité, celui-ci a divisé les dégustateurs, certains l'écartant totalement, d'autres le mettant en têtee de leur classemnt. C'est sa typicité, son côté tranchant qui en a désorienté certains - en ce qui me concerne, j'ai adoré.

Cerise de bâle et herbes de la garrigue au nez, réglisse en attaque de bouche. Puis les notes  épicées font place à une belle minéralité, une arrière bouche très affuté, des tannins aiguisés, mais nobles.

Amis consommateurs, si vous retrouvez demain ces vins à la carte de votre Mercure, ayez donc une petite pensée pour nous!

 

Dans l'ensemble, sur les 14 vins présentés à notre table, seuls deux étaient vraiment en dessous de ce que l'on peut attendre d'un produit marchand, une demi-douzaine d'autres étaient du genre gouleyant sans vice ni grande vertu, et le même nombre à peu près étaient vraiment intéressants, représentatifs d'un terroir, d'un savoir-faire. Gageons qu'ils donneront du plaisir à des clients qui savent trouver chez Mercure un bon rapport qualité-plaisir-prix.

Un exercice bien sympathique, donc, assez différent de ce que j'ai l'habitude de faire à IVV ou lors des concours, mais pas moins important, à mon sens, car en prise directe avec la réalité du terrain de la consommation.

 

 

 

 

 

 

07:08 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique | Tags : mercure | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |