18 novembre 2010

Namur vs Beaujolais Nouveau

A Namur, il y a l'Elysette, la citadelle, la Meuse... et Grafé Lecoq. Pour les non initiés, ou pour ceux qui reviendraient de Dinant à l'allure d'un gastéropode condruzien, et qui en seraient donc restés au Département de Sambre-et-Meuse, Grafé-Lecoq est un négociant-éleveur. Pas d'escargots, non, de vins.

Et chez Grafé-Lecoq, il y a quelqu'un, M. Stenuit, qui n'aime pas le Beaujolais Nouveau. Un peu comme Coffe naguère. Sans faire de détail. Et il a même trouvé un journal pour lui servir de porte-voix.

Le titre de l'article se suffit à lui-même: "Le beaujolais nouveau, ce n’est pas du vin". On a fait des procès pour moins que ça du côté de Villefranche, mais passons....

Le reste, vous pouvez le lire sur le site de Vers L'Avenir.

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF2...

Pour moi, ce genre de jugement, ce n'est pas un jugement. C'est de l'outrance. Trop facile. Un peu comme si moi je vous disais que je n'aime pas les mises belges de Grafé Lecoq. Toutes, en vrac (c'est le cas de le dire). Par principe.

Bon, je lève mon verre de BN à la santé des Namurois qui, je l'espère, auront bravé la fatwah du Mollah Stenuit.

PS. Selon un sondage effectué auprès des lecteurs du journal susdit, le Beaujolais Nouveau est d'abord une opération commerciale. Ben oui, le vin, c'est faire pour vendre, non? Même chez Grafé-Lecoq, ou je me trompe?

21:29 Écrit par Hervé Lalau dans Beaujolais, Belgique | Tags : vin, vignoble, beaujolais | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |

06 novembre 2010

Le bizutage sur M6: non à la désinformation!

Encore un exemple de désinformation sur les chaînes françaises. On se rappelle de la charge de France 2 sur le vin, l'an dernier. Le reportage diffusé le 27 octobre par M6 sur le "bizutage" dans les universités belges (ici, on parle plutôt de baptême des bleus) est lui aussi un ramassis d'interviews tronquées et de plaidoyers orientés.

Ayant eu par ma fille, qui suit des études à l'Université Catholique de Louvain, des explications claires sur les pratiques du folklore estudiantin (dont tout élément réellement et personnellement dégradant est banni), je suis atterré par la mauvaise foi du reportage. Les explications des Comitards (les responsables des baptêmes) ont été systématiquement coupées au montage, les conclusions du reportage ayant à l'évidence été tirées avant même qu'il ne soit tourné. Le principe est simple: on écrit l'histoire et on cherche les images et les sons qui pourraient éventuellement coller avec. C'est plus facile comme ça, on ne doit pas se poser de questions. Et plus c'est raccoleur, mieux c'est. On n'est pas là pour montrer des trains qui arrivent à l'heure, il faut vendre ta soupe, coco!

Un exemple entre dix: la présentation des beuveries à la bière (type roi des bleus) évoquait le coma éthylique. Mais elle passait sous silence le fait que les bières consommées sont coupées à l'eau et ne titrent guère plus d'un degré et demi d'alcool! Difficile d'atteindre le coma, dans ces conditions, et la "victime" paraissait d'ailleurs très lucide.

Même les caméras cachées (car il est interdit de filmer les baptêmes) ont été bidouillées: les sous-titres ne correspondent pas avec les déclarations des étudiants.

Le plus caricatural, dans cette triste émission, est la déclaration d'une autre pauvre "victime" longuement interviewée par M6 (une Française - peut-être une parente du producteur?).

Celle-ci s'est inscrite au baptême (ce qui est un acte volontaire, personne ne l'y oblige) mais a arrêté en cours, jugeant les épreuves trop contraignantes. Personne ne l'a forcé à continuer. Mais elle dit à l'antenne que les étudiants français "se sentent obligés de faire leur baptême pour se faire des amis". Sans doute parce qu'ils se sentent un peu étrangers dans ce pays si étrange où, au contraire de la France, on n'a pas interdit ces pratiques. On croit rêver!

Ma fille Charlotte est française. Elle suit des études à Louvain la Neuve depuis 3 ans. Elle a choisi de ne pas faire son baptême faute de temps à y consacrer. Mais jamais, au grand jamais, elle ne s'est sentie ni rejetée, ni jugée différemment, ni pour son choix, ni pour sa nationalité - l'UCL accueille d'ailleurs toutes sortes de nationalités.

Certains de ses amis ont fait le baptême, certains jusqu'au bout, d'autres pas. Aucun n'a eu l'impression d'avoir été agressé ou même dégradé. Tous trouvent au contraire que ces traditions ont du bon, en ce qu'elles permettent de donner une plus grande cohésion à la famille estudiantine - le reportage s'est bien gardé de parler de l'aspect de l'entraide entre baptisés. Bref, ils ne se retrouvent pas du tout dans ce qui est décrit à l'antenne de M6. Alors que si les "reporters" ont passé quelques heures à Louvain la Neuve, eux y résident toute l'année.

A qui profite cette désinformation? Qui en est à l'origine? Pourquoi créer ainsi des problèmes où il n'y en a plus - les baptêmes étant depuis longtemps très encadrés en Belgique? Pourquoi inquiéter inutilement des parents? Juste pour l'audience?

Il y a des jours où l'on n'est pas fier d'être journaliste.

Je ne surestime pas le pouvoir de la presse (ni la crédibiité de M6). Mais je ne sous-estime pas celui de la ménagère (et électrice) de moins de 50 ans. Celle-ci, prenant cette 'information" pour argent comptant, et s'effrayant devant les ravages de l'alcoolisation estudiantine, pourrait pousser le législateur, toujours à l'affût de nouvelles tendances électotalement porteuses, et ne coutant rien, à interdire avant même d'essayer de comprendre. Cela s'est vu. On appelle ça le principe de précaution. A la belote, on appelle ça la défosse. La lucidité du chacal et son courage itou.

Une plainte a été déposée par les Comités à l'encontre de M6. On espère qu'elle aura des suites.

PS. Ah oui, au fait, à l'attention des infographistes ou des reporters de M6, qui feraient peut-être bien de retourner à l'UCL pour un séjour plus fructueux, "baptême" prend un accent circonflexe, pas un accent grave.

 

 

 

 

22:56 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique | Tags : bizutage, université, désinformation, m6 | Lien permanent | Commentaires (35) | | | |