29 décembre 2010

Torres quitte Fourcroy pour Mafribel en Belgique

A partir du 1er janvier 2011, la distribution des produits de Torres (vins, brandies et alimentaire) sera assurée en Belgique par Mafribel.
Entreprise toujours familiale, Torres commercialise plus de 50 marques dans 140 pays à travers le monde.
En Espagne, Bodegas Torres est présent en Penedès, Conca de Barbera, Priorat, Jumilla et Costers del Segre, Ribera del Duero et Rioja. Le groupe possède aussi des vignobles au Chili (Vallée Centrale/Curico Valley) et en Californie (Marimar Estate). 

Torres a fait de l'environnement un des axes de sa culture d'entreprise, comme l'indique sa devise: "Plus nous prenons soin de la terre, meilleur est le vin que nous en obtenons".

Les produits de Torres étaient jusqu'ici représentés en Belgique par Fourcroy.

 

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, Espagne | Lien permanent | Commentaires (6) | | | |

28 décembre 2010

Charlotte, vingt ans déjà

Il y a vingt ans jour pour jour, je me levais pour partir au boulot. Ma femme m'a retenu: "Je crois que c'est pour aujourd'hui". Changement de programme, on part à la clinique. Trois heures plus tard, Charlotte était née. Avec Charlotte, les choses ne traînent pas.

Cliché 2007-04-29 12-37-39.jpgCharlotte, 20 ans déjà

Si Charlotte était une voiture, ce serait une Mini Cooper. Diesel. Parce qu'elle est rapide, qu'elle a du style, mais aussi de l'endurance.

Si Charlotte était un animal, ce serait un écureuil. Curieux de tout, toujours sur le qui-vive, sensible, mais assez réfléchi pour penser à faire son stock de noisettes pour les mauvais jours.

Si Charlotte était un vin, ce serait un rouge de Loire, vif, fruité, avec du velouté en bouche. Un vin d'auteur, un vin d'artiste.

Bon, vous l'avez compris, j'aime très fort ma fille et je suis fier d'elle. Je suis sûr qu'elle fera son chemin dans la vie. Elle est en 3ème année d'histoire - et oui, je lui ai passé cette passion-là.

Je ne suis pas sûr d'avoir été le meilleur père qui soit - je suis assez soupe au lait, et j'ai été souvent absent. Mais ce n'est ni le moment ni le lieu de m'apitoyer.

Si je vous en parle, c'est parce que je me dis que c'est un cadeau original: vous ne la connaissez pas; aussi, vous la vanter, c'est totalement désintéressé.

Et puisque sur ce blog, tout finit, non en chansons, mais en vins, je vous signale, amis soiffards, que nous boirons aujourd'hui deux vins de son année, 1990.

Un Coteaux du Layon Rochefort de chez Grosset. Et un Madiran Domaine de Mourchette. Je suis curieux de voir s'ils s'épanouiront aussi bien que notre Charlotte.

11:37 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, France | Tags : charlotte, vin, vignoble, grosset, madiran | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |