13 juin 2011

Mérite Agricole

Jean-Charles Hirondel, le directeur d'Ubifrance Bruxelles, m'informe de ma nomination au titre de Chevalier dans l'Ordre du Mérite Agricole (promotion du 14 juillet 2011).

Cette distinction me flatte immensément; vous savez que j'ai la fibre patriotique, sans pourtant être exclusif dans mes coups de coeur, car ce serait indécent pour mes amis belges qui m'accueillent depuis 25 ans, et aussi pour tous les autres bons produits de la planète. 

Cette distinction, je m'efforcerai de la mériter en continuant plus que jamais à honorer les bons vins et fromages de France, et quand il leur faut, à dénoncer ce qui va moins bien.

Et je la dédie à ma femme Christine, mon soutien indéfectible pendant toutes ces années, et notamment toutes ces semaines d'absence de la maison. Elle aussi a eu du mérite. Merci, chérie.

PS. Comme je l'ai dit à ma femme et à mes enfants, vous pouvez continuer à m'appeler Hervé, en toute simplicité...

PS 2. J'apprends que ma consoeur Jancis Robinson a reçu le même "poireau". Ce qui ne lui donne que plus de valeur à mes yeux.

M_E9rite_20agricole_20_2D_20chevalier.jpg

 

00:09 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, France | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

06 juin 2011

Qu’est-ce qui vous intéresse ?

Quelle histoire pourrai-je vous raconter aujourd'hui, qui n'ait pas été déjà écrite?
Vous décrirai-je les vins de ce domaine slovène ou patagon que vous ne trouverez jamais dans votre Lidl ni même, si vous visez un peu plus haut, chez votre caviste? Et dont vous n'avez rien à faire.

Vous relaterai-je par le menu mes aventures dans les Pouilles, quitte à vous assommer avec des cépages aux noms improbables? Vous prendrai-je à contrepied, en vous vantant la reconversion à la qualité de ce vignoble de production de masse? Peut-être même que vous feriez semblant d'y croire.

Ou bien vous conterai-je les vicissitudes de ce grand cru que nous n’avons, ni vous, ni moi les moyens de nous payer ? Histoire de faire exploser le compteur de visites de ce blog...

Vous amuserai-je avec une anecdote à deux balles?

Vous livrerai-je, "bruts de cuve", mes états d'âme sur les difficultés de la dégustation au long cours?

Vous infligerai-je à nouveau mes écœurements sur une viticulture où les mentions sur l'étiquette prennent le pas sur le contenu de la bouteille, et où les critiques suivent bien gentiment les codes des AOC et les modes du moment?
Je ne suis pas sûr que ça vous passionne encore. Ni moi, d'ailleurs.

Et si vous me disiez ce qui vous intéresse vraiment?

00:00 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, Europe, France, Vins de tous pays | Tags : vins; vignobles, blogs de vin | Lien permanent | Commentaires (7) | | | |