17 novembre 2011

Delhaize: La passion du vin, mais pas du Beaujolais Nouveau

Elle est pitoyable, l'offre de Delhaize en matière de Beaujolais Primeurs, cette année: deux malheureuses références, un Beaujolais Nouveau et un Beaujolais Villages, tous deux embouteillés en Belgique. Pas de marque, bien sûr: le M. Laroche qui figure sur l'étiquette n'est sans doute qu'un nom de complaisance, censé faire peuple, censé faire vrai. Rien à voir avec celui de Chablis, et heureusement pour lui; à propos, bonne retraite, Michel!

D'ailleurs, j'espère qu'il n'existe pas vraiment, ce Laroche-là; parce qu'au prix au le vin est vendu (3,49 euros pour le BN, 3,99 pour le Beaujolais Villages primeur), il aurait du mal à nourrir sa famille - amis français, si vous enlevez les accises et coûts divers, et compte tenu que c'est du vrac, le prix de départ du BN doit friser l'euro.

delhaize,beaujolais,beaujolais nouveau

Côtes du Rhône très septentrionales

J'ai aussi adoré le descriptif aromatique qui figure sur la contre-étiquette (le même pour les deux produits):  "Petits fruits noirs et rouges". Sur la dégustation aussi, l'enseigne vous en donne pour votre argent.

Quand on s'appelle Delhaize et qu'on communique depuis 100 ans au moins sur sa "passion du vin", c'est pathétique.

Il y a pourtant une clientèle chez vous qui achète du bio, des produits nobles, des vins de prix. Et voilà que le jour où le vin est en fête, le jour où vous pourriez vous distinguer, sortir de la masse, vous tombez dans le banal, le tout venant, le discount.

Je ne comprends pas. La paupérisation touche-t-elle à ce point votre enseigne, que vous n'offrez même plus d'alternative au prix bas?

Je n'ai pas acheté, bien sûr, et je vais donc me mettre en quête d'un caviste qui propose du vrai bon Beaujolais Nouveau, en espérant que la politique du moins disant de la GD ne l'a pas contraint lui aussi à me proposer seulement du premier prix.

Oui, je suis en colère. Parce que que ce n'est pas en traitant ses clients de cette façon que Delhaize les incitera à renouer avec le Beaujolais Nouveau. Combien d'années de discount de ce genre faudra-t-il pour faire disparaître le produit de leurs rayons? A quel niveau de prix et de non qualité faudra-t-il descendre?

Les acheteurs de la GD ne pensent-ils pas qu'une fois par an, leurs clients peuvent avoir envie de se lâcher, de boire convivial mais bon, quitte à payer un peu plus cher? Et ne réalisent-ils pas qu'il s'agit là d'un bel instrument pour conquérir au vin des gens qui ne sont pas consommateurs réguliers.

Ce 17 novembre sortait le DVD d'Harry Potter. Bon nombre de clients l'achèteront le jour même, tout en sachant que dans un an, son prix aura peut-être diminué d'un tiers. Et je ne vous parle pas des gens qui font la queue de nuit devant les Apple Stores pour acheter le nouvel iPhone... Alors pourquoi brader l'exceptionnel, le vin dont le jour de gloire ne dure qu'un jour, justement? Ah oui, la concurrence. Mais pourquoi la concurrence ne fait-elle pas baisser le prix du DVD?

Ah, j'oubliais, M. Delhaize: vos Beaujolais Primeurs, je les ai trouvés dans le linéaire "Côtes du Rhône"... La Passion du Vin, qu'ils disaient...

 

14:30 Écrit par Hervé Lalau dans Beaujolais, Belgique | Tags : delhaize, beaujolais, beaujolais nouveau | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |

16 novembre 2011

IKBBPS 2011

Le Master of Buck Sancho Pampa MB et l'équipe de la Buck Academy of Belgium lancent le premier International Knokke Big Buck Forum of Past Successes.

L'idée, originale, est d'inviter à Knokke un panel de dégustateurs vedettes (parmi lesquels James Parket, Robert Sacking et Flacid Durer), pour commenter les grands succès des deux décennies écoulées, dégager des orientations du passé et manger des moules.

Autre originalité: les orateurs du panel payent leur place (29.000 euros par personne), ce qui permet aux organisateurs d'acheter les vins présentés et d'inviter quelques vignerons.

L'événement aura lieu à la criée de Knokke du 16 au 15 novembre dernier.

Inscription: IKBBPS 2011 ou bb@buckacademyofbelgium.buck

23:49 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, Pour rire, Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (8) | | | |