27 mai 2012

Spécialité: journaliste en vin

Je ne connais pas Filip Verheyden, mais j'ai entendu parler de lui (et en bien, à propos de son magazine Tong, dont on m'assure qu'il renouvelle le genre).

Par contre, vu, ce qu'il écrit sur, ma "corporation", les journalistes du vin, je ne suis pas sûr qu'on va vraiment sympathiser.

"TONG does not work with journalists – unless they are specialists in their fields of work. Specialists only write about their specialty, wine writers write to order…making them the antipode of a specialist".

Les journalistes du vin en général seraient donc des mercenaires de la plume et du crachoir, qui pissent la copie sur commande et ne connaissent rien à fond.

Je réfute l'accusation, dans ce qu'elle a d'outrancier, de généralisateur. Et même, je pose la question: le journalisme vineux n'est-il pas une spécialité à part entière? Osons une comparaison avec la médecine: la médecine généraliste est aujourd'hui enseignée comme une spécialité, au même titre que la chirurgie, la radiologie, la cardiologie, la gynécologie...

Libre à M. Verheyden de faire travailler qui il veut, mais je me permets de faire remarquer que les "spécialistes" qu'il utilise (oenologues, sommeliers, MW's, professeurs, responsables d'interprofessions, etc...) ne savent pas forcément bien faire passer leurs connaissances auprès du public. Et quant à leur indépendance, je ne ferai pas de procès d'intention, mais elle me ne me semble pas mieux garantie que la nôtre - ne vivent-ils pas de commandes, eux-aussi?

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, Vins de tous pays | Tags : journalisme | Lien permanent | Commentaires (6) | | | |

23 mai 2012

UFOs over Belgian Luxembourg

Samedi 12 mai, 22h. Dampicourt, province du Luxembourg belge. Des objets émettant une couleur orangée sont aperçus par plusieurs personnes de la localité. Ils entament alors un long ballet nocturne et totalement silencieux, qui dure près de 45 minutes. Une dizaine de ces ovnis se regroupent en formation, traçant un V dans le ciel. Puis disparaissent, toujours sans aucun bruit.

Tout au long de ce phénomène, les lignes téléphoniques grésillent et les portables n'accrochent plus aucun signal.

La police locale est sur les dents. Les témoins, auxquels on avait préalablement fourni un nuancier du Centre du Rosé  ont décrit minutieusement le phénomène. Les objets aperçus se situaient dans le spectre orange-pêche-abricot.

Des mesures de la consommation locale de rosé ont été effectuées. Sans résultats.

Par ailleurs, rares sont les rosés ayant 45 minutes de caudalies.

Centre du Rosé: http://www.centredurose.fr/


220px-PurportedUFO2.jpg

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, Pour rire, Provence | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |