14 juillet 2012

Chasseurs de tête (Animal Farm)

De temps à autre, j'apprends la nomination à un poste en vue dans le secteur vin de tel ou tel manager et je m'étonne: untel vendait de l'eau et vend du vin; un autre s'occupait de parfums et markette du Champagne; un autre encore ventait les capsules à vis et vendra du bouchon.

Je sais bien que les chasseurs de tête cherchent des têtes, pas des convictions ni même, souvent, de la compétence produits. La fonction managériale transcende tout ça, il faut savoir d'abord gérer des équipes, éventuellement les licencier; le reste s'apprend sur le tas, et puis, on ne demande pas au DG ou au DC se savoir faire du vin.

Je m'étonne. Et surtout je m'indigne. C'est trop injuste, Calimero. Avec toutes les bonnes idées que j'ai (et dont je vous fait cadeau quotidiennement ici, Gratos pro Dei), comment se fait-il qu'aucun chasseur de tête ne soit jamais venu chasser la mienne?

animal20farm.3882717_std.jpg

Ou serait-ce une question de réseau? Celui des Chroniques Vineuses ou des Cinq du Vin serait-il moins puissant que celui des golfeurs, des Rotariens, des Catholiques, des Juifs, des Protestants, des Polytechniciens, des Francs-Maçons?

En ce jour où l'on fête la République, une, indivisible, libératrice, égalitaire et fraternelle, le nouveau gouvernement devrait peut-être faie preuve de réalisme et changer la devise nationale, pour adopter celle d'Orwell: "All animals are equal, but some animals are more equal than others".

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, Europe, France, Pour rire | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

30 juin 2012

Vente record de grands vins à Anvers

Samedi dernier, à Anvers, un double magnum de Mouton Rothschild de 1945 (une toute petite production) a été vendu pour la coquette somme de 35.000 euros.
 
Lors de cette même vente, organisée par la société Sylvie's, pas moins de 1600 lots ont été mis aux enchères dont une collection unique de 119 millésimes du même Mouton-Rothschild. Celle-ci a trouvé un acquéreur (fortuné et non-belge) pour 190.000 euros.

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, Bordeaux | Lien permanent | Commentaires (6) | | | |