03 septembre 2008

Smaller harvest expected in Beaujolais

According to Inter Beaujolais, the quality of the 2008 harvest in Beaujolais will be determined by the next few days - two weeks of sunshine being very much appreciated.
The vine having blossomed around mid-June, the harvest should take place around  September 20th- not like in the previous, very early vintages. The exact date will be set on September the 14th, said Pascal Hardy, Manager, Beaujolais Development Commission.
This year will be marked by a higher incidence of vine-desease, due to relatively cool temperatures in early August, as well as some episodes of rains and hail. "This has meant more treatments for the vines, which are expensive for growers", says Hardy.
It will also means a lower yield "which is not particularly bad news in a region like ours, which has been plagued by endemic over-production. We just hope the market will follow."
Interbeaujolais think the maximum yields allowed by the AOC will not be reached, so existing stocks will hopefully diminish.

22:55 Écrit par Hervé Lalau dans Beaujolais | Tags : vin | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

14 mai 2008

Quand Juliénas monte à Paris

Ah, les crus du Beaujolais! Prenons garde de ne pas les oublier derrière le médiatique "Nouveau". Auteur, entre autres, du Guide des Vrais Bistrots à Vin de Paris, Jean Lapoujade nous rappelle à nos devoirs: le 22 mai, Juliénas monte à Paris, et plus spécifiquement à Saint Germain des Prés... Je cite Jean Lapoujade:

"Perché sur un éperon rocheux dans les monts septentrionaux du Beaujolais, Juliénas produit du raisin depuis l’an 1000. Aujourd’hui son vin, fruité et nerveux, est issu d’un gamay noir à jus blanc, encore vendangé à la main. Il possède une bonne charpente qui lui permet de vieillir 5 à 8 ans tout en conservant des arômes exceptionnels.

Truculents et visionnaires, les vignerons de Juliénas n’ont pas hésité à se délocaliser et sont venus, en 1993, planter 12 ceps de vigne à Paris, au pied de l’église Saint-Germain. Pour veiller au salut de leurs grappes, ils ont porté sur les fonts baptismaux la « Confrérie Saint Juliénas des Prés » au sein de laquelle se bousculent les épicuriens de la capitale, orphelins d’Antoine Blondin.

commune1
Chaque année 12 d’entre eux sont sélectionnés pour prendre l’un de ces pieds en parrainage. Ils deviennent de fait et pour un an propriétaire récoltant à Saint Germain des Prés.

Le Chapître 2008 se tiendra le 22 mai à 17h00. Parmi les parrains nous retrouverons Michel Hidalgo, Dominique Cantien, Gérard Berliner ou le Général Morel. Un hommage bachique sera également rendu à Blachon et Carlos, deux membres de la confrérie disparu cette année.

S’ensuivra une dégustation fort exhaustive des vins de Juliénas".


Contact presse: http://francois.deblaye.free.fr/lapoujade/lapoujade

PS. A noter que ce samedi, Juliénas accueille le rallye des vignes en fleurs

 

 

15:53 Écrit par Hervé Lalau dans Beaujolais | Tags : vin | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |