29 décembre 2008

"L'option vin bio"

Joli coup de gueule d'Isabelle Perraud, la vigneronne bio du Beaujolais dont nous avions relaté voici peu les démêlés avec l'appellation. Elle parle cette fois du bio et des médias:

"Dans le courrier que j'ai pu trier ce matin, je trouve un exemplaire d'une revue viticole (que l'on nous envoie pour nous donner l'envie de nous abonner!) et je lis en première page: "l'option vin bio"... Comme si le Bio n'était qu'une option...

Et puis: "Faire rimer bio avec bon"... On se pose encore la question de savoir si un vin bio est bon... Donc j'en conclue qu'en conventionnel, les vins sont obligatoirement bons...En tout cas, on ne se pose pas la question... Un vin conventionnel, s'il n'est pas bon, c'est qu'il a un problème, pour le vin bio, c'est différent, c'est parce qu'il est bio !!!

Donc, je continue mon raisonnement: pesticides, herbicides, engrais chimique de synthèse (tout ce qui est interdit dans le cahier des charges bio) donneraient meilleur goût au vin !
Je fais preuve d'une mauvaise foi exemplaire, je sais, c'est dans ma nature...Mais je sais aussi que ce genre de revue est produite pour des vignerons en agriculture conventionnelle, vu qu'ils sont plus nombreux et qu'ils représentent un marché beaucoup plus intéressant ! Pour preuve les pubs de produits phyto à presque toutes les pages... C'est pas parce qu'on est en bio qu'on n'est pas lucide !

"L'avis de l'expert"

Enfin pour clôturer l'article, on a l'avis d'un "expert " qui dit la chose suivante: " En France, le consommateur n'adhère pas à cette mention bio car il part du principe que le vin d'une manière générale, est un produit naturel....en 2007 et 2008, on a pu voir que l'on ne pouvait pas faire du bon vin réellement bio ... sachant de plus qu'il y a bio et bio et que si demain on rentre dans le détail de la culture bio, celle ci pourrait bien être tout aussi critiquable que la culture conventionnelle...". Propos tenus par Franck Crouzet, directeur marketting de chez Castel...
Moi qui pensait détenir la palme d'or de la mauvaise foi, je suis battue ! Mais là, ça manque beaucoup de lucidité !"

Plus d'info: http://www.cotes-de-la-moliere.com/mon-blog

07:20 Écrit par Hervé Lalau dans Beaujolais | Tags : bio, ecologie, vin | Lien permanent | Commentaires (4) | | | |

16 décembre 2008

Veuillez agréer (suite)

Molière



En friches, les Côtes de la Molière?


"Voici une de nos vignes, grélée à 85 %..., refusée à l'agrément et qui ne pourra pas avoir droit à l'appellation qu'elle mérite. Raisons invoquées: friche, abandon...

Pourtant, voici notre plan de travail sur cette parcelle depuis janvier 2008:

Semaine 5 et 6: piochage à la main de chaque cep.
Semaine 9: labour mécanique.
Semaine 10: taille.
8 mai: labour et tonte de l'herbe.
9 mai: on continue à couper l'herbe.
12 mai: labour mécanique.
20 mai: premier traitement.
2 juin: tonte de l'herbe.
9 juin: deuxième traitement.
23 juin: 3ème traitement.
2 juillet: tonte de l'herbe et palissage.
11 juillet: 4ème traitement.
2 aout: 5ème traitement.
7 aout: violent orage de grèle.
Semaine 37: tonte de l'herbe.

Les contrôleurs ont du passer voir les vignes fin juin ( ils doivent être bien renseignés, nous sommes surveillés, épiés, tels de dangereux criminels) au moment où l'herbe avait repoussé un peu...Nous avons 8 hectares que nous entretenons au même rythme que celle ci. Et nous avons été un peu débordé à un moment de l'été. On s'en excuse,  mais cela a été notre plus belle erreur car nous n'avons pas le droit d'être débordés.
On veille sur nous et de très près... Et à la moindre faille, on se jette sur nous sans qu'on le sache, car tout ça se fait dans le plus grand des secrets et dans le plus grand anonymat... Peut être même la nuit!!! Et dans la légalité la plus illégale qui puisse être.
Mais nous sommes trop petits pour pouvoir agir. Là est leur force.
Nous sommes tout de même une des rares profession qui n'est pas gérée par l'offre et la demande. Mais par qui alors ?"

                                                                                                        Isabelle Perraud
                                                                                      http://www.cotes-de-la-moliere.com


Bon, voila le genre de texte qui donne à réfléchir. Et le genre de blog qui donne envie d'en savoir plus sur les Côtes de la Molière et leur propriétaire, si franche, si passionnée, et si lucide aussi. Ah, si l'on pouvait recommander tous les gens qui  "font bien", et qui pensent bien...

00:11 Écrit par Hervé Lalau dans Beaujolais | Tags : vin | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |