23 septembre 2014

En direct des Domaines Piron, à Morgon

Ou plutôt, en léger différé, car ce communiqué m'est parvenu hier après-midi...

Aux Domaines Piron, cette année, ce sont plus de 70 hectares, principalement en Morgon et aussi Fleurie, Brouilly, Chénas et Moulin à Vent qui sont vendangés par pas moins de 100 coupeurs...

Quant à la jolie vigne de Régnié Croix Penet, ce sont ses co-propriétaires lyonnais qui l'ont vendangée dimanche. Pour ces derniers vendangeurs tous issus du monde de la gastronomie, le casse croûte traditionnel de lard chaud et de fromage de chèvre était une motivation indispensable (photo). 

Casse croûte vendanges Croix-Penet 2 - Copie.JPG

Après l'effort, le casse-croûte...(photo Vinconnexion)

Dominique Piron: "Après trois semaines de très beau temps, et seulement de rares accrocs de grêle au cours de l'été, la récolte est globalement très très belle. De la couleur, du fruit, une belle maturité et de la concentration, nos Crus 2014 vont ressembler aux 2009 mais en plus élégants avec un peu moins d'alcool. Les cuves rentrées ce week-end montrent en effet des degrés naturels entre 12 et 13 % alc., le rêve !" 

Vendanges du Régnié Croix-Penet 2 - Copie.jpg

 Dans les vignes de la Croix Penet, dont j'ai déjà eu l'occasion d'apprécier le vin (Photo (c) Paul Gay)

www.domaines-piron.fr 

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Beaujolais, France | Tags : piron, beaujolais, vin, vendanges | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

09 septembre 2014

Les vendanges démarrent dans le Beaujolais sous les meilleurs auspices

Reçu de la très efficace Mélina Condy, d'Interbeaujolais, ce communiqué qui sent bon le raisin frais: 

 "Les premiers coups de sécateurs ont été donnés en ce début de semaine, dans les secteurs les plus précoces du vignoble (16 500 hectares situés entre Lyon et Mâcon). Pour les blancs, les vendanges ont débuté autour du 5 septembre du fait d'une maturation plus rapide du chardonnay.

Pendant plus d'un mois, près de 50 000 « coupeurs » et « porteurs » vont animer les rangs serrés de gamay et de chardonnay - car, ne l'oublions pas, le vignoble produit également du vin blanc. Les cuvages et les domaines préparent l'arrivée de cette indispensable main d'œuvre, le Beaujolais étant le seul vignoble français, avec la Champagne, où les vendanges manuelles sont généralisées. 

Sur le plan climatique, les conditions printanières idéales ont permis le bon déroulement de la floraison. Si les températures plutôt fraîches de l'été ont ralenti la maturation des raisins, elles n'ont aucunement porté préjudice à la récolte. Le retour du soleil ces derniers jours a permis à la maturation de très bien progresser et laisse présager d'une belle qualité de raisins. Les vendanges peuvent donc se dérouler sous les meilleurs auspices.

La météo clémente prévue pour les prochains jours devrait permettre de maintenir le bon état sanitaire du vignoble constaté actuellement. La maturation pourra ainsi s'achever dans les zones les plus tardives dans de bonnes conditions.

En volume, la récolte devrait être légèrement supérieure à la moyenne de ces 5 dernières années.

Même s'il est encore trop tôt pour le qualifier, les viticulteurs du Beaujolais se montrent plutôt confiants quant à la qualité du millésime 2014. Les premières dégustations diront ce que donnent les vins et de quels adjectifs il faudra parer cette nouvelle année."

 

 

23:01 Écrit par Hervé Lalau dans Beaujolais, France | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |