18 mars 2010

Le Beaujolais vu par un Suisse

Extrait de site de mon confrère suisse Alexandre Truffer, qui consacrait récemment un dossier au Beaujolais, région si prisée de nos amis Helvètes. Atouts et problèmes y sont passés en revue sans langue de bois. A méditer, donc...

Une magnifique région

Des campagnes vallonnées, des villages pittoresques en pierre, des clochers élégants pointant au dessus d’une nature verdoyante, des bourgs aux accents médiévaux, des restaurants où mijote une cuisine traditionnelle et élégante : le Beaujolais est un véritable pays de Cocagne où il fait bon se promener. Idéal pour les vacances, cette région a développé sous l’influence d’Inter Beaujolais, l’office de promotion touristique local, une offre oenotouristique très importante. Le visiteur en balade peut s’arrêter dans de splendides châteaux comme chez de petits artisans pour discuter et découvrir les vins de la région. En général, des chambres d’hôtes ne sont jamais loin et la dégustation peut se prolonger sans problèmes. De plus, comme nous sommes en France, l’amateur curieux de vieilles pierres et de culture trouvera toujours une chapelle moyenâgeuse, des vestiges antiques, un artisanat régional ou un chemin thématique à se mettre sous la dent.

Beaujolais

Le joli gamay de 2009 a bien profité du soleil (Photo Marc Vanhellemont)

Des rapports qualité-prix excellents

En comparaison avec les autres régions viticoles, les meilleurs domaines du Beaujolais se distinguent par des prix très corrects. Seules les cuvées spéciales dépassent la barre des dix euros pour atteindre un maximum de quinze euros. Quand à la plupart des vins de domaines renommés, ils oscillent entre 6 et 8 euros soit 9 et 12 francs la bouteille. Et l’on parle ici du top du top et non des vins de moyenne gamme. Pour l’amateur, averti ou bien conseillé, le Beaujolais propose quelques-uns des rapports prix-plaisirs les plus intéressants de l’Hexagone.

Un niveau général faible

Si les bons producteurs ne sont pas chers, ils sont aussi peu nombreux. Par malheur, la majorité des professionnels restent axés sur une philosophie productiviste et fascinés par la gloire passée du Beaujolais Nouveau. Et malheureusement, du très bon on passe assez vite au gros rouge. Rendements trop élevés, vignerons mal formés, absence de diversification, pratique du métayage, rente apportée par le Nouveau, comptent parmi les raisons invoquées par les professionnels du Beaujolais eux-mêmes pour expliquer l’inintérêt d’une majorité de la production.

Une image désastreuse

En Suisse, l’image du Beaujolais s’est effondrée en une vingtaine d’années. Et si le Gamay commence gentiment à retrouver la faveur des consommateurs helvétiques, cette tendance profite surtout aux Gamay helvétiques. Mais le plus édifiant durant notre escapade en Beaujolais était que les locaux eux-mêmes professaient souvent un mépris affiché pour leur vignoble. Ainsi, dans un bon restaurant de Saint-Amour, pour l’apéritif,l e serveur proposait Bourgogne Blanc, Champagne ou "Communard" (un cocktail de vin rouge local et de sirop de fruits rouges). Révélateur, étant donné que plusieurs producteurs de la région nous ont proposé des Chardonnay, des rosés, des blancs de noirs et des effervescents...

Alexandre Truffer

Pour en savoir plus, c'est ici

06:44 Écrit par Hervé Lalau dans Beaujolais | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

08 mars 2010

Fête des Crus du Beaujolais

Les 24 et 25 avril, le Cru Chiroubles accueillera les 9 autres Crus du Beaujolais.
Au programme de cette 11ème édition, sur le thème du cirque: musique, concours des vins et autres animations en plein air avec, le samedi soir, au choix, un spectacle de cirque sous chapiteau ou bien un banquet gastronomique avec improvisation théâtrale.
Le dimanche, le spectacle sera dans les rues et les cours de Chiroubles où les visiteurs pourront déguster l’excellent millésime 2009 et bien d’autres encore...

Message personnel pour Isabelle (Perraud): pourra-t-on y voir vos vins?

www.fetedescrus-beaujolais.com

07:00 Écrit par Hervé Lalau dans Beaujolais | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |