17 février 2012

Trois nouvelles signatures chez Vignobles & Signatures

Trois nouvelles "signatures" ont rejoint le club Vignobles & Signatures, en ce début d'année: les Domaines Pierre Gaillard (Côte Rôtie, Faugères, Bayuls), Roger Groult (Calvados) et Alain Jaume & Fils (Châteauneuf du Pape, Lirac).

Le club compte donc à présent 17 membres,  représentant 1.620 hectares de vignes, 12,3 millions de cols  de production et 76,9 millions d'euros de chiffre d’affaires. Il s'agit, outre les trois nouveaux arrivés, de Paul Blanck & Fils (Alsace), du Domaine Cauhapé (Jurançon), de Couly-Dutheil (Chinon), des Champagnes Drappier, de Jean Durup (Chablis), du Domaine Saint André de Figuière (Provence), de Laubade & Domaines Associés (Bordeaux/Armagnac), Guilbaud Frères,(Muscadet), d'Antonin Guyon (Savigny les Beaune), du Domaine de l'Hortus (Languedoc), du Domaine Rolet (Jura), de Louis Tête, (Beaujolais), du Château de Tracy (Pouilly sur Loire) et de Joseph Janoueix (Libourne).

Vignobles & Signatures.jpg

La France de Vignobles & Signatures (sans les nouveaux entrants)

Pour sa présidente, Magali Couvignou-Combard, leur dénominateur commun est de proposer "une belle  sélection  de vins  fins,  leaders  dans  chaque  région représentée", et leur objectif est "d'accroître leurs ventes en optimisant les synergies communes, autant commerciales que techniques».

 Dans cet esprit, notons que le club organise un événement commun, ce dimanche 19 février, au domaine de l'Hortus, à Pic Saint-Loup, en avant-première du prochain Vinisud.

Plus d'info: http://www.vsclub.com/


   


23 janvier 2012

Générations perdues

C'est un vigneron du Beaujolais, Paul Henri Thillardon, qui le dit à mes confrèresde Vitisphère:

"En deux générations, le Beaujolais a réussi à passer d'une vignoble menacé par son succès (qui l'avait mené à la surproduction) à la reconquête d'une image positive par des vignerons qui se sont posé les bonnes questions de fond au bon moment et qui ont produit moins pour gagner en qualité."

Acceptons-en l'augure, M. Thillardon, mais poussons un soupir sur les deux générations perdues qui ont acheté leur Beaujolais pour ce qu'il n'était plus, malgré la pseudo-garantie des AOC, des crus...

Tiens, peut-on retirer l'AOC à tire rétroactif (et rembourser le trop perçu)?

Ce serait rigolo, non?

08:15 Écrit par Hervé Lalau dans Beaujolais | Tags : beaujolais, aoc, rembourser | Lien permanent | Commentaires (17) | | | |