19 septembre 2012

Grand Prix de l'Amitié entre les Vins, édition 2012

Voila, c'est fait, les Louis Roederer International Wine Writers Awards 2012 ont été décernés.

Comme d'habitude, ils n'ont d'international que le nom, la fête est exclusively anglophone.

Je félicite Andrew Jefford et Michael Fridjhon pour leur prix bien mérité, ainsi que les éditeurs du World of Fine Wine, publication certes un peu confidentielle, mais de grande qualité.

Mais j'ai de la peine pour tous ceux qui, parce qu'ils ont la malchance d'être nés italophones, germanophones, néerlandophones, hispanophones, lusophones, sinophones... ou même francophones, n'ont pu concourir (un comble, pour le prix d'une marque de Champagne).

Alors, pour réparer cet oubli, j'ai choisi de décerner un nouveau prix, Le Grand Prix Lalau pour L'Amitié entre les Vins.

L1020381.JPG

Michel Smith à l'annonce du verdict: "J'y crois pas!"

L1020380.JPG

Michel Smith quelques secondes plus tard: "ça s'arrose!"


En voici les lauréats pour 2012 (Premières Grandes Plumes Classées A):

Per Karlsson (Suède Méridionale)

Marc Vanhellemont (Belgique Méridionale)

Oivier Grosjean (Nord-Bugey)

David Cobbold (Gascogne)

Jacky Rigaux (Bourgogne)

Agnieszka Kumor (Pologne)

Michel Smith (Roussillon)

Laurent Probst (Hell-Vessie)

Jim Budd (Jumilla)

Franco Ziliani (Lombardia)

Marc André Gagnon (Québec)

Vincent Pousson (Catalunya)

Lincoln Siliakus (New South Rhône)

Florence Kennel (Jura)

Anne Serres (Fenouillèdes)

Georges Truc (Rhône)

Alexandre Truffer (Bas-Valais)

Dominique Hutin (Sud-Cotentin)

Les raisons de ce choix? Pour leur intérêt pour toutes sortes de vin dans le monde; pour ce qu'ils ont écrit, pour ce qu'ils n'ont pas écrit, et parce que tel est mon bon plaisir.

Bravo à tous! Ils gagnent ma considération, immense, et une mignonnette de Coume Majou 1952 offerte par Luc Charlier, sponsor principal de l'opération (la mignonnette est disponible sur place, la considération est universelle).

 

18 août 2012

Décès de Patrick Ricard, bâtisseur d'un empire du vin... aux Antipodes

Patrick Ricard, 67 ans, président du groupe Pernod-Ricard (numéro deux mondial du secteur des spiritueux), est mort hier d'un malaise cardiaque survenu sur l'île de Bandor.

Prenant la suite de son père Paul, c'est lui qui a donné au groupe sa dimension internationale, et qui a notamment bâti un pôle vin très important, autour de grandes marques des Antipodes comme Jacob's Creek, Wyndham, Stoneleigh et Brancott (ex-Montana).

Le paradoxe, c'est que de même que le groupe ne vend que très peu de Pastis hors de France, il ne produit du vin qu'à l'étranger, si l'on exclut les Champagnes Mumm et Perrier Jouët. Mais les Champagnes sont des produits de marque,  plus proches, au plan de la commercialisation, des spiritueux que des vins...

13:13 Écrit par Hervé Lalau dans Australie, France, Nouvelle-Zélande, Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |