10 décembre 2009

O.P.A. anglo-saxonne sur les Argentina Wine Awards

L'Institute of Masters of Wine annonce fièrement que le jury des prochains Argentina Wine Awards, qui se tiendront à Mendoza en février 2010,  sera composé entièrement de... Masters of Wine.

Pour votre information, voici la liste des juges: Jo Ahearne MW (UK); Essi Avellan MW (Finland); Rosemary George MW (UK); Peter McCombie MW (UK); Sebastian Payne MW (UK); Sheryl Sauter Morano MW (USA); Barbara Philip MW (Canada); Roger Bohmrich MW (USA); Dirceu Vianna Junior MW (UK); Frank Roeder MW (Germany); Madeleine Stenwreth MW (Sweden); and Debra Meiburg MW (Hong Kong).

Passe encore que tous ces gens s'amusent à ajouter MW à leur nom comme s'il s'agissait d'une décoration de guerre. Mais ce qui me fait monter au créneau, c'est que des Argentins laissent le soin de juger leurs vins aux seuls Anglo-Saxons (à l'exception d'une Finlandaise). Pas un seul Sud-Américain, même pas le Chilien Pancho Campo (le seul MW actuellement recherché par Interpol, incidemment). Pas une seule nation latine représentée. Gringos locos!

Dans la politique, dans le cinéma, dans la littérature, on se ferait traiter de néocolonialisme pour moins que ça...

N'y voyez aucune attaque personnelle contre les Masters of Wine. Et encore moins la rancoeur d'un dégustateur aigri de ne pas pouvoir participer à cette compétition - j'ai déjà assez à faire. Mais imaginerait-on de confier une compétition internationale de vins australiens à des Espagnols, à des Argentins et à des Chiliens, exclusivement?

 

 

07:19 Écrit par Hervé Lalau dans Argentine | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

19 septembre 2009

Tomero Petit Verdot Reserva, Vistalba, Mendoza 2006

Le Tomero, en Argentine, c’est celui qui répartit l’eau pour l’irrigation. Un type important, pour la viticulture locale – voilà qui méritait bien son nom sur l’étiquette. La bodega est située sur Lujan de Cuyo, Province de Mendoza. Le vignoble, lui, est plus au Sud, à Los Alamos, dans la haute vallée de l’Uco. Sols argileux, perméables, forte amplitude jour-nuit, rendement moyen. 15 mois de barrique française, un an d’affinage en bouteille. A l’arrivée, un vin sombre, concentré, mais les notes épicées s’extraient bien de l’ambiance torréfiée ; la bouche veloutée finit sur une bonne fraîcheur acide. Un séducteur qui cache bien ses 14,7°.

vistalba-logo

 

12:17 Écrit par Hervé Lalau dans Argentine | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |