16 février 2009

Rangen de Thann, l’Alsace côté Sud

Mon confrère et ami Marc Vanhellemont me fait passer cet article de sa chronique des "vignobles de l'extrême", à paraître dans une prochaine édition d'In Vino Veritas.

Remonter le Rhin, plein sud. Quelques dizaines de kilomètres après Colmar, la route des vins s’incurve sur la droite pour suivre la vallée de la Thur. Le paysage change, les collines de Cernay s’oublient, le regard s’accroche aux pentes raides qui dominent la rivière entre Vieux-Thann et Thann.


Rangen Clos Saint Urbain Vue Generale

Le Rangen, c'est raide...


 

On dirait le Sud


Chanté depuis le moyen âge, le plus méridional des Grands Crus alsaciens (19 ha) occupe un terroir privilégié: orientation plein sud rafraîchie par la proximité du massif vosgien, pente vertigineuse à 45% en moyenne (bonjour les genoux pour les travaux des vignes), préservation des gelées de printemps grâce à la Thur ; et surtout, un sol volcanique du Carbonifère. Grauwackes (grès fins à éléments volcaniques), tufs cendreux et laves diverses, durcis par métamorphisme* et dégradés sur une soixantaine de centimètres, forment une couche certes fertile, quoique pauvre en argile, mais sensible à la sécheresse.

Les vignes bénéficient heureusement d’une pluviométrie suffisante, il pleut en moyenne 950mm étalés sur une centaine de jours. Trois cépages (Riesling, Pinot Gris et Gewurztraminer) se partagent la petite vingtaine d’hectares, dont la totalité est classée en grand cru.
Pour illustrer la personnalité de ce cru, j’ai choisi le Domaine Zind-Humbrecht.

 

Rangen

Les bonnes années, le riesling du Clos Saint Urbain titre joyeusement ses 14°

 

Zind-Humbrecht

Le domaine actuel fut créé en 1959, lors du mariage de Geneviève Zind et de Léonard Humbrecht. Il compte aujourd’hui une quarantaine d’hectares répartis sur cinq communes, Gueberschwihr et Wintzenheim, leurs deux communes d’origine, Hunawihr, Turkheim et Thann. Le vignoble est en conduite biodynamique depuis 1997, sous l’impulsion d’Olivier, le fils.

-Clos Saint Urbain 2004 Riesling Rangen de Thann Domaine Zind-Humbrecht

Jaune pâle aux reflets verts, des agrumes confits et rôtis avant même d’y plonger le nez, tant leur expression est forte ! Ils se nuancent ensuite de miel de sapin, de pâte d’amandes, de pistaches grillées et d’une note florale éthérée. C’est à coup de cailloux éclatés que la bouche nous reçoit. Très minérale, elle affine les velléités confites et d’une amertume bien tournée rend le vin vraiment rafraîchissant malgré sa richesse aromatique. Kumquat et bouton de rose se mélangent aux fleurs d’oranger et poivre, à la marmelade de mandarine; puis se nimbent de poires cuites et d’arômes miellés : un vrai carrousel de saveurs !
À boire seul (le vin, pas vous). Ou accompagné de mets raffinés, tels quelques œufs de caviar ou plus modestement d’un sandre sauce crémée ou encore de quelque filet de truite fumée…
Les rieslings du domaine, âgés de 42 ans, occupent 2,1 ha du Clos qui comprend 5,51 ha en tout, Pinot Gris (2,91 ha) et Gewurztraminer (0,5 ha) se partageant le reste.

 

*Transformation des roches par la pression et la température lors de leur enfouissement au cours des différentes périodes géologiques 

Marc Vanhellemont

06:30 Écrit par Hervé Lalau dans Alsace | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

30 décembre 2008

Crémant d'Alsace

Notre ami alsacien Philippe Durst nous signale la sortie d'un bon livre: "L'histoire du Crémant d'Alsace", aux Editions Jérôme Do. Benzinger, à Colmar.

C'est l'oeuvre d'une fille de producteur, Nicole Laugel, réalisée en collaboration avec le syndicat de l'appellation. Une appellation, qui, en un peu plus de 30 ans, est parvenue à une vente annuelle de vingt-huit millions de bouteilles !

Commandes/infos: contact@editeur-livres.com

 

vign_2008-10-019782849601358_1_75

09:37 Écrit par Hervé Lalau dans Alsace | Tags : vin | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |