11 novembre 2012

11/11/11

Le 11 novembre 1918, à Rethondes, est signé l'armistice entre l'Allemagne et les Alliés. Il doit être d'application sur le front  à 11 heures et ce pour une durée de 36 jours régulièrement renouvelée.

J'ai visité à plusieurs reprises la clairière de Rethondes - c'est en forêt de Compiègne, et ma famille est de l'Oise. Quand j'étais enfant, quelques anciens me parlaient de la liesse populaire de ce jour-là. Une joie qui se donnait libre cours après tant de jours de peur - c'est qu'en juin de la même année, les Allemands avaient avancé jusqu'à Compiègne. Mon grand oncle me racontait que quelques Uhlans étaient parvenus aux portes de Beauvais...

À la suite de cet armistice sera signé, le 28 juin 1919, le traité de Versailles. C'est peu de dire qu'il ne parviendra pas à apaiser les conflits...

IM000034.JPGDans champ de bataille, il y a champ et fleurs des champs- ici dans la Somme (Photo H. Lalau)


Dans les pays anglo-saxons, les citoyens portent des coquelicots sur le revers de leurs vestes. Le coquelicot symbolise les soldats morts au combat, car, après un combat, les champs, nus, se recouvrent de ces fleurs rouges sous l’effet de la poussière de chaux laissée par les bombardements. En France, on utilisait le bleuet car il rappelait la couleur des uniformes des soldats pendant la guerre, mais cette tradition s’est perdue.

 

IM000032.JPG

Thiepval, monument 1914-1918

Ce 11 novembre, on fête donc la victoire, la naissance de nouveaux pays d'Europe (Pologne, Tchécoslovaquie, Yougoslavie...), le retour à la France de l'Alsace et de la Moselle... et la fin d'une boucherie sans précédent.

On peut dire ce qu'on veut de l'Europe politique, de son côté technocratique, mais si le traité de Rome avait pu être signé en 1927 plutôt qu'en 1957, on aurait peut-être évité la boucherie suivante.

Ce midi, je déboucherai une bonne bouteille à la mémoire de tous ces morts tombés des deux côtés.

11:57 Écrit par Hervé Lalau dans Allemagne, Alsace, France | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

30 octobre 2012

Fines Bulles de France AOC sur la toile

L'association Fines Bulles de France AOC, qui regroupe douze acteurs majeurs de la bulle AOC en France, a maintenant son site internet:

http://finesbullesdefrance.com/

Voici la présentation qui figure en page d'accueil:

 "L’Association des FINES BULLES DE FRANCE AOC a pour vocation de faire découvrir la qualité et la valeur des Vins Effervescents d’Appellation d’Origine Contrôlée. Véritable ambassadeur de cette famille de vins, l’Association met en avant au travers de ses initiatives la richesse et la diversité de ces terroirs ainsi que le travail et la passion des vignerons qui les représentent.

Fière de promouvoir la grande qualité de ces vins, elle a à cœur d’exposer précisément les méthodes spécifiques d’élaboration qui les différencient d’autres effervescents : issues de chartes de production strictes et exigeantes liées à chaque AOC, ces méthodes traditionnelles garantissent depuis la vigne jusqu’à l’étiquetage des bouteilles en passant par les étapes de fermentation une finesse et une complexité de saveurs qui font toute la valeur de ces vins particulièrement appréciés par les connaisseurs.

 

 L’Association des FINES BULLES DE FRANCE AOC réunit 12 Maisons qui défendent les valeurs de l’AOC par un travail rigoureux et qualitatif. Elle s’investit sans cesse dans la formation et l’éducation des acteurs de la filière pour une meilleure connaissance de ce marché, et pour faire reconnaître les vins effervescents AOC comme une véritable famille de produits. Ces douze Maisons renommées pour la qualité de leurs vins effervescents AOP sont : ACKERMAN, ANTECH, VEUVE AMBAL, BLANC FOUSSY, GRATIEN & MEYER, CHATEAUMONCONTOUR, JAILLANCE, LOUIS DE GRENELLE, LOUIS BOUILLOT, UJVR, SIEUR D'ARQUES, WOLFBERGER.

Ensemble, les 12 Maisons commercialisent plus de 48 millions de cols dans le Monde".

Et non, les bulles de ces 12 maisons ne passent pas dans un tamis!

10:58 Écrit par Hervé Lalau dans Alsace, Bourgogne, France, Languedoc, Loire, Midi, Rhône | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |