09 février 2011

International, Vinexpo?

International, Vinexpo? Ce n'est pas l'image qu'en ont certains pays du Nouveau Monde, qui préfèrent Pro Wein ou la London Wine Fair pour établir une tête de pont dans la vieille Europe.

C'est qu'au contraire des marchés allemands et britanniques, la France reste un pays protectionniste, en matière de vins. A tort ou à raison, les Australiens, les Californiens, les Sud Africains et consorts ont donc parfois l'impression que les visiteurs ne viennent pas pour eux. L'impression de jouer les faire-valoir. Ou pire, de venir se jeter dans la gueule du loup bordelais. Et quelques mésaventures récentes ou moins récentes (climatisation déficiente, dédouanement très délicat, fonctionnaires très zélés...) les ont confirmés dans leurs réticences.

Pas sûr que le nouveau conseil de surveillance de Vinexpo, désigné en décembre, les rassure: à l'exception d'un représentant de Miguel Torres (dont le prénom sera sans doute dévoilé quand Miguel Torres aura désigné son successeur), et de Constance Savage (Kobrand, le propriétaire américain de Louis Jadot), il s'agit tous de Français.

A savoir: Alexandra Marnier-Lapostolle (Marnier-Lapostolle), Pierre Lurton (Château Cheval Blanc et Château d’Yquem), Jérôme Philipon (Champagne Bollinger), Xavier de Eizaguirre (Président du Conseil), Cécile Bassot (ex-SIAL, aujourd'hui Sopexa), Pierre Castel (Castel Frères), Jean-Marie Chadronnier (CVBG), Christian Delpeuch (Groupe Taillan), Pierre-Henry Gagey (Maison Louis Jadot), Dominique Hériard-Dubreuil (Rémy Cointreau), Louis-Fabrice Latour (Maison Louis Latour) et Denis Mollat (CCIB).

Deux étrangers sur 14... vous avez dit "international"?

01 février 2011

Kanonkop

On a parfois l'impression que les Sud-Africains veulent un peu tout faire à la fois, du sec, du doux, du frais, du boisé, du rouge, du blanc, de la syrah et du sauvignon. Ce qui choque nos esprits européens, habitués à une spécialisation par terroirs.

Il faut nuancer: d'abord, la diversité géologique et surtout climatique est telle, au Cap, entre petites sous-régions, qu'on peut effectivement obtenir une palette de vins assez large au sein d'une région ou d'un district donné. Ainsi, entre Stellenbosch et Elgin, on passe d'un climat méditerranéen à un climat océanique nettement plus frais; il n'y a pourtant qu'un saut de puce entre les deux - mais une montagne, aussi, et cela fait toute la différence.

Et puis, il y a des contre-exemples: Kanonkop, notamment. La preuve dans le verre lors d'une belle dégustation organisée sur place, en compagnie du winemaker Abrie Beeslaar et d'un des deux copropriétaires, Johann Krige.

L1030065.jpgKom binnen!


Ceux-ci nous expliquent que la maison s'est spécialisée dans les rouges, avec une prédilection pour le pinotage et le cabernet sauvignon. La gamme Kadette accueille les vins de jeunes vignes, plus vite prêts, le reste comprend les vins Kanonkop proprement dits (y compris un vin de single vineyard) et une ligne de vins de réserve intitulée du nom du grand père, une figure de la viticulture sud-africaine, Paul Sauer.

Au final, une très bonne impression; des vins bien travaillés, un style maison qui transcende les cépages: le fruit, et un je ne sais quoi de charmeur, d'élégant, de séduisant sans affectation.

Kadette Rooi 2009
Vernis à ongle, bonbon, cuir, céleri, très sympa.
50% pinotage, 25% cabernet-sauvignon et 25% merlot. 13° alc. 14/20

Kanonkop Rosé 2009  pelure d'oignon, bonbon anglais, fraise, sec, alcool, très friand. Quelle buvabilité! 15/20

Kanonkop Pinotage 2009
Fumée et prune au nez, cuir, épices, en avant bouche,  une peu rustique en finale, mais de la personnalité. 14/20

Kanonkop Pinotage 2001
Prune, violette et fruits noirs bien mûrs au nez, cuir, truffe et notes de Porto en bouche. Et quelle longueur 15/20

Kanonkop Pinotage 2006 "Single Vineyard"
Goudron, tabac, fruit, truffe au nez; épices, tannins suaves, belle complexité en bouche, avec un peu de fumée en finale. Bonne extraction, pas trop poussée, juste ce qui faut. Plus élégant que le Kanonkop Pinotage 2009. Un des plus beaux vins dégustés en Afrique du Sud jusqu'à présent. 17/20

Kanonkop Cabernet Sauvignon 1998
Poivron, fruit mur, notes fumées, la bouche est assez fraîche malgré le bois (22 mois de barrique dont 70% de bois neuf). A attendre. 15/20

 

vin,vignoble,afrique du sudInstallez-vous...

Kanonkop Cabernet Sauvignon 2003
fumé, raffiné, humus, très équilibre, long, thym, étonnement jeune
"2003, contrairement à L'Europe, a été ici un millésime plutôt frais; mais sec" précise Abrie.


Kanonkop Cabernet Sauvignon 2007
Très jeune encore. Poivron rouge, assez simple au nez.  Un peu  dur en bouche. 13/20

Kanonkop "Paul Sauer" 1995 Cabernet Sauvignon

Nez de Porto et de raisins secs, juteux en bouche, avec quelques très belles notes de moka, de goudron et de fumée. Les tannins sont bien présents mais fins. Un vin très droit. 15,5/20

Kanonkop "Paul Sauer" 2004 Cabernet Sauvignon
Au nez, un blend très complexede fuit compoté, d'humus, de truffe et de cacao; en bouche , de torréfaction et une superbe minéralité. Un vin de caractère 17/20

Kanonkop "Paul Sauer" 2007 Cabernet Sauvignon
Puissant, imposant, un monument. Doit encore s'affiner 15/20

00:32 Écrit par Hervé Lalau dans Afrique du Sud, Vins de tous pays | Tags : vin, vignoble, afrique du sud | Lien permanent | Commentaires (7) | | | |