12 mai 2011

Tous les chemins mènent à Stellenbosch

Fin avril, au Chalet de la Forêt, à Bruxelles, j'ai fait une belle rencontre. Une grande dame du vin, l'ancienne propriétaire de Pichon Longueville Comtesse de Lalande, May-Eliane de Lencquesaing, présentait ses vins... sud-africains. Le domaine s'appelle Glenelly, il est situé à Stellenbosch.

"Mais qu'allait-elle faire dans cette pirogue?", vous demandez vous, goguenards que vous êtes... Quitter les fastes de Bordeaux pour le continent noir?  Vous frémissez déjà pour elle. C'est mal la connaître.

IMG_0323.JPG

May-Eliane de Lencquesaing

Pour elle, la vie est faite pour créer, pour semer, pas pour engranger, ni pour regarder les trains passer.

L'Afrique du Sud? Ce n'est pas une passade. Elle la fréquente depuis des années. Elle y a noué des amitiés, elle a cherché à comprendre. Elle aime ce pays, ses habitants, elle veut apporter sa pierre à son développement.

Mme de Lencquesaing a une personnalité attachante. L'âge n'a rien enlevé à son dynamisme, à la malice dans son regard. Elle est contente de vous surprendre, de vous prendre à contre pied. Elle est passionnée. Ses vins? Ils ont sa personnalité. Elle récolte plus tôt que tout le monde à Stellenbosch. Elle aime le vignoble du Cap, mais elle y applique les leçons qu'elles a apprises à Bordeaux. Elle y a même planté du petit-verdot, comme à Pichon.

Et franchement, à l'aveugle, je ne suis pas sûr que je ne mettrais pas son "Lady May" 2008 (91% cabernet sauvignon-9% petit verdot) parmi les grand crus de Bordeaux. Un Pauillac, peut-être? En tout cas pas un vin du "Nouveau Monde".

Nouveau Monde? Mme May balaie l'expresssion d'une revers de la main "François Villion a planté ses vignes à Stellenbosch au moment où l'on plantait dans le Médoc. Les deux vignobles sont contemporains!".

Dans le verre, c'est ce Lady May qui m'a le plus intéressé. Au nez, le fruit est frais, vif; la bouche est à la fois suave et épicée, ses tannins sont fins, il a de l'élégance et du caractère. "Un vin plein d'esprit", comme on disait au temps de la marine à voile.

GlenellyLadymay.jpg

Lady May, c'était le nom de la marraine anglaise d'Eliane

En ce temps-là, un des ancêtres anglais de Mme May prit un navire pour les Philippines. Pas une traversée de tout repos. Il s'arrêta au Cap, c'était une escale obligée. Puis il s'installa à Manille. Il se lança dans les affaires avec la Chine. Il fallait une sérieuse dose de culot. Il épousa une Espagnole. Pour ça aussi, il fallait une certaine force de caractère. L'Angalis était fils d'évèque protestant; elle était catholique.

La différence, May-Eliane connaît: son double prénom, c'est pour sa double appartenance, ses deux familles, l'Anglaise et la Française. Alors s'enfermer à Bordeaux, ou n'importe où, d'ailleurs, quand le monde est si vaste...

Tout ça pour dire que tous les chemins mènent à Stellenbosch...

Importateur: Delta Fijne Wijne, Damme +32 50 50 10 80 info@dfw.be

 

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Afrique du Sud, Bordeaux | Lien permanent | Commentaires (5) | | | |

11 avril 2011

Dites "Warwick"

Warwick (prononcez "Warrick) est un domaine de 60ha situé à la limite de Stellenbosch et de Paarl, au pied du Simonsberg. Il profite à plein du fameux Cape Doctor, ce vent du Sud-Est qui énerve les gens mais assainit le vignoble. Ses sols sont à dominante gréseuse et sableuse.

Warwick.jpg

Warwick Estate

Le domaine agricole, fondé en 1771 doit son nom actuel au Warwickshire Régiment, unité commandée par un certain Colonel Gordon, militaire britannique qui s'est installé là après la guerre des Boers. Mais il fallut attendre 1964 et l'arrivée aux commandes de la famille Ratcliffe pour que le domaine voit planter ses premières vignes. D'abord seulement producteurs de raisins - et notamment de cabernet sauvignon, très demandé, les Ratcliffe ne construisirent une cave que dans les années 1980. Norma Ratcliffe devint alors une des premières vinificatrices d'Afrique du Sud. Elle s'intéressa d'emblée aux assemblages, notamment bordelais.

Lors de ma visite en Afrique du Sud, j'ai pu apprécier la large gamme du domaine, et ses compétences en matière d'oenotourisme: boutique, restaurant gastronomique et même "wine safaris": entendez par là une belle promenade dans les vignes à la recherche des "Big Five"; en l'occurrence, les cinq principaux cépages du domaine. Avec arrêts dégustation, bien sûr...

Un moment magique au soleil d'Afrique, dans un endroit privilégié au pied d'impressionnantes montagnes bleutées.

Warwick2.jpg

Warwick, le vignoble


Warwick Professor Black sauvignon 2010
Fruité, pêche, mangue, groseille, acidité moyenne.
Le "Professeur Black" n'est pas le nom de l'oenologue maison, mais celui des pêches qui poussaient là avant les vignes - ont-elle donné leur goût au raisin? En tout cas, ce vin issu de vieilles vignes à la fois sec et étonnamment suave

Warwick First Lady 2008
Joli nez fruit mûr,  Beaucoup de plaisir petites notes végétales sympa, baies rouges, pas trop extrait ni trop puissant. Ce vin est un hommage à Norma Ratcliffe qui a lancé cette cuvée (cabernet sauvignon et petit verdot). Excellent rapport qualité prix.

Warwick Cabernet Franc 2007 estate
Nez de pruneau, confiture 4 fruits, belle longueur, bonne acidité, un vin très dense et très long, mais pourtant élégant.

Warwick Pinotage old bush wine 2009
Quetsche, joli boisé, pas trop prononcé. Belle structure. Finale légèrement fumée, un régal.

vin,vignoble,warwick

En direct du Safari "des Big 5" de Warwick: accrochez-vous!

00:26 Écrit par Hervé Lalau dans Afrique du Sud | Tags : vin, vignoble, warwick | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |